Bussières rejoint Palmer

Marc-Étienne Bussières a pu soulever le trophée P.D.... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Marc-Étienne Bussières a pu soulever le trophée P.D. Ross jeudi après sa victoire au Championnat de la PGA du Canada.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le professionnel du Club de golf Longchamp a vu son nom être gravé sur le même trophée que celui remporté par des légendes comme Arnold Palmer. Marc-Étienne Bussières est en effet sorti vainqueur du Championnat de la PGA du Canada présenté jeudi au club de Victoria, en Colombie-Britannique.

Bussières a défait Bill Walsh 3 et 1 en grande finale. Tout cela après avoir terminé au premier rang après deux rondes de qualification avec un cumulatif de -3 et à la suite de ses trois autres victoires sous la formule « match-play ».

« C'est tout un honneur pour moi de voir mon nom à côté de celui d'Arnold Palmer sur le trophée P.D. Ross. J'ai toutefois beaucoup à apprendre encore. Cette victoire me donnera une belle visibilité. Le monde ne me connaissait pas vraiment jusqu'à hier (jeudi). D'ailleurs, il est très rare de voir le meneur des rondes de qualification remporter par la suite les parties par trou », a mentionné Bussières à son retour à Sherbrooke vendredi.

Le golfeur de Longchamp a pu ajouter plusieurs points dans une banque déjà bien garnie afin de recevoir des invitations pour certains tournois de la PGA.

« J'ai gagné de nombreux points au classement général de la PGA Canada, mais je suis encore loin de pouvoir obtenir ma carte pour la PGA. Je dois continuer à bien jouer et à gagner d'autres rendez-vous importants afin de recevoir encore plus d'invitations. J'avais essayé de rejoindre la PGA par d'autres moyens, mais ce ne fut pas fructueux. On verra si le circuit canadien de la PGA sera plus favorable pour moi afin d'atteindre mon rêve », ajoute le golfeur de 29 ans.

Plus surprenant encore : Marc-Étienne Bussières n'a pas joué autant de golf qu'il le souhaiterait ces derniers temps, lui qui est occupé à organiser des cliniques et à offrir des leçons de golf.

Tout cela ne l'a pas empêché d'encaisser un chèque de 15 000 $.

« Ça m'encourage à poursuivre en espérant ajouter encore plus de points d'ici un an et demi, puisque je suis rendu à mi-chemin dans le cycle de trois ans en ce qui concerne la collection de points de la PGA », résume Bussières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer