Un peu de coq-à-l'âne

Membre de l'équipe médicale en devoir sur la... (La Tribune, Jean-Guy Rancourt)

Agrandir

Membre de l'équipe médicale en devoir sur la piste au Grand Prix de Montréal, la docteure Marie-Pier Malenfant-Rancourt, fille de notre journaliste Jean-Guy Rancourt, a pris quelques secondes pour poser en compagnie de son parrain Jacques Malenfant de Windsor, grand amateur de course automobile.

La Tribune, Jean-Guy Rancourt

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) COMMENTAIRE / On ne peut pas dire que c'est la frénésie actuellement dans le monde du sport à Magog. Pas d'équipe sportive à se mettre sous la dent et la Traversée internationale du lac Memphrémagog (TILM) qui nage toujours en eaux troubles quant à son avenir. À court terme, on le sait, la TILM fait relâche en 2016.

Vous souvenez-vous de cette belle époque pas si lointaine alors que le sport rayonnait à Magog? On avait droit successivement au tournoi À bout de souffle et ses vedettes de la LNH qui débarquaient et remplissaient l'aréna de Magog; les belles années de la Traversée avec l'incomparable Petar Stoychev et le Triathlon Trimemphré. Juillet était le mois le plus chaud en ville, et même en région. Cela n'avait rien à voir avec les degrés Celsius. Ne reste plus que le Trimemphré qui, lui, ne donne aucun signe d'essoufflement. Profitons alors de cette accalmie pour faire un peu de coq-à-l'âne.

Gordie Howe

Le décès de l'illustre Gordie Howe me rappelle un souvenir avec lui que je vous partage. J'assistais au banquet traditionnel de la Coupe Stanley, qui se déroule chaque année dans le cadre de la finale. Ça se passait à Montréal en 1986 alors que le Canadien et les Flames de Calgary étaient les deux finalistes. Oups! Deux équipes canadiennes en finale. Reverrons-nous ça un jour?

Revenons à mon anecdote. J'étais en train de me faire photographier avec la Coupe Stanley que j'enlaçais lorsqu'un individu s'approcha de moi pour me serrer la pince et me féliciter pour ma conquête du gros trophée. C'était nul que le célèbre numéro 9 des Red Wings. Je n'aurais pas été plus surpris de voir apparaître la Vierge Marie! Reprenant mes esprits et réalisant que je n'avais pas pensé de me faire photographier en sa compagnie, j'ai au moins eu le réflexe de le rattraper pour lui demander un autographe et un petit mot pour une vieille tante, qui le vénérait. Ce qu'il a fait avec une gentillesse extrême.

Formule 1

Ceux qui me connaissent ne le croiront pas. J'ai passé le dernier week-end à Montréal au Grand Prix. J'ai autant d'intérêt pour la tous les sports motorisés que vous en avez probablement pour le cricket ou le hockey sur gazon! Ce n'est pas pour moi. Mais voyez-vous, papa a une fille qui est médecin et qui fait partie depuis l'an dernier de l'équipe médicale en devoir directement sur la piste au Grand Prix.

J'avais donc droit à certains petits privilèges et aussi bien en profiter, surtout que l'année dernière j'avais refusé l'invitation de ma fille.

C'est donc quasiment à reculons que je me suis rendu à Montréal, mais croyez-le ou non, j'aurais prolongé mon séjour au Grand Prix. Ce n'est pas demain la veille que je deviendrai pour autant un fan inconditionnel de la F1, mais disons que j'ai maintenant une très haute opinion des coureurs automobiles. Ils ont tout mon respect.

Futurs Cantonniers

Chaque printemps, Hockey Québec met en place des tournois à l'intention de ses Équipes Québec par groupe d'âge et représentant les 15 structures intégrées du Québec. Au sommet de la pyramide du programme enrichi des structures intégrées : les 15 formations de la Ligue de développement midget AAA du Québec. Tu ne fais pas partie de ces équipes par charité. Les jeunes retenus sont identifiés comme l'excellence au Québec et l'avenir de notre hockey. Tout récemment se tenait donc le tournoi des U14 ou si vous préférez les meilleurs joueurs de 13 ans de chaque région.

Devinez qui l'a emporté? La structure des Cantonniers de Magog. Et avec une facilité déconcertante. Les hockeyeurs qui composaient la formation estrienne seront éligibles pour jouer midget AAA dans deux ans alors qu'ils auront 15 ans. Je vous annonce tout de suite que les éditons 2017-2018 et 2018-2019 des Cantonniers promettent énormément.

Dur coup pour les prophètes de malheur qui annonçaient que le hockey d'excellence en Estrie tournait en rond et ne progressait pas. Revoyez vos notes et vos évaluations les amis!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer