La retraite a sonné pour Vanessa Grenier

Vanessa Grenier a pris la décision de ranger... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Vanessa Grenier a pris la décision de ranger ses patins.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La patineuse artistique Vanessa Grenier a annoncé sa retraite à l'âge de 24 ans afin de se concentrer sur sa carrière professionnelle.

« Ça fait longtemps que ça mijote dans ma tête, explique l'athlète de Cookshire-Eaton. J'ai pris un bon moment de réflexion afin de ne pas me tromper. »

Lorsque le duo formé avec Maxime Deschamps s'est séparé, Vanessa Grenier n'a pu dénicher un partenaire à sa hauteur.

« J'ai regardé pour m'en trouver un nouveau et il n'y en avait pas de disponible. Même si j'avais attendu pour finalement en trouver un, la préparation est longue et il aurait fallu que je me montre patiente avant d'avoir du succès à nouveau. En plus, j'avais devant moi quelques opportunités que je ne voulais pas rater. »

Aujourd'hui, l'ancienne championne canadienne chez les juniors conserve un pied dans le monde du sport en ayant des contrats de graphisme chez Patinage Québec et Excellence sportive de l'île de Montréal en plus de travailler chez Transcontinental.

« Je suis encore passionnée par le sport. C'était donc important pour moi de garder un lien avec cet univers. Par contre, je ne compte pas devenir entraîneuse. Je ne suis pas la meilleure pour superviser un athlète, même si je collaborerai parfois avec d'autres entraîneurs. »

Vanessa Grenier vit bien avec sa décision même si elle conserve d'excellents souvenirs de son passage dans le monde du patinage artistique.

« Je me souviendrai toujours de mes compétitions internationales, de mon deuxième rang sur la scène nationale chez les juniors en solo et de notre premier rang canadien en couple en 2014. Le seul regret que j'ai, c'est de ne pas avoir atteint mon objectif ultime, celui de participer aux Jeux olympiques. J'ai tout de même participé à de nombreuses compétitions d'envergure sans oublier ma place au sein de l'équipe nationale. Je suis jeune pour prendre ma retraite sportive, mais je crois être arrivée à la croisée des chemins. Il n'y a que du bon qui m'attend. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer