L'avantage au Drakkar

Martin Bernard, l'ancien entraîneur des Cantonniers de Magog,... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Martin Bernard, l'ancien entraîneur des Cantonniers de Magog, injustement congédié à Shawinigan où les Cataractes n'ont finalement rien gagné sous Claude Bouchard, se retrouve du jour au lendemain avec une équipe remplie de jeunes hockeyeurs prometteurs.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) COMMENTAIRE / Sapré Martin Bernard! L'ancien entraîneur des Cantonniers de Magog, injustement congédié à Shawinigan où les Cataractes n'ont finalement rien gagné sous Claude Bouchard, se retrouve du jour au lendemain avec une équipe remplie de jeunes hockeyeurs prometteurs.

Le Drakkar de Baie-Comeau, qui a confié les guides de leur équipe à Bernard, a fait le plein de jeunes joueurs au talent indéniable en première ronde samedi au repêchage de la LHJMQ. Et comme Bernard adore et excelle à développer des jeunes au talent brut, il va s'en donner à coeur joie au cours des prochaines saisons. Et le Drakkar est destiné à redevenir une des puissances du circuit Courteau. À bien y penser, le pilote sherbrookois ne s'ennuiera pas des Cataractes.

Samedi, le Drakkar a littéralement volé la vedette avec ses trois sélections de première ronde, soit Gabriel Fortier, Xavier Bouchard et Shawn Element. Je suis peut-être le seul à penser ainsi, mais je persiste et signe : Gabriel Fortier des Lions du Lac St-Louis sera à moyen terme un joueur plus dominant que Benoît-Olivier Groulx dans la LHJMQ.

Beau coup aussi des Voltigeurs de Drummondville qui viennent de solutionner leurs problèmes devant les filets pour les prochaines années avec l'acquisition d'Olivier Rodrigue des Élites de Jonquière.

Mathias Laferrière et Jeremy Bucheler des Lions du Lac St-Louis feront aussi de l'Armada Blainville-Boisbriand une équipe à surveiller, surtout qu'un dénommé Jérémy Roy pourra servir de grand frère au défenseur Bucheler. Olivier Picard, adjoint entraîneur des Cantonniers et dépisteur pour le compte de l'Armada, a certainement eu son mot dire dans la sélection des produits des Lions. Bucheler et Laferrière ont fait mal aux Cantonniers en finale midget AAA.

Le Phoenix

Quant au Phoenix de Sherbrooke, on ne peut pas dire que leurs recruteurs perdent leur temps lorsqu'ils se déplacent à l'aréna de Magog pour les parties des Cantonniers. Justin Blanchette, Isaak Châteauneuf, Yann-Féix Lapointe et Tristan Gagnon viennent de prendre la direction de Sherbrooke. À cela il faut ajouter les noms de Felip Bourdeau et Jacob Gravelin qui ont aussi été réclamés par le Phoenix et qui sont destinés à jouer à Magog la saison prochaine. Âgés seulement de 15 ans, Blanchette et Châteauneuf pourraient aussi revenir à Magog. C'est comme si le Phoenix avait son club-école dans la cour voisine à Magog la saison prochaine.

Pour en revenir à Justin Blanchette, les partisans du Phoenix vont l'adorer la journée où il se greffera à l'alignement de l'équipe de la ville reine des Cantons de l'Est. Il n'y a pas un gardien qui prend plus de risques que Blanchette autour de son filet. Il est un artiste pour relancer l'attaque avec ses passes précises. Avec les Cantonniers ou le Phoenix, il marquera un but un jour dans une cage déserte. C'est écrit dans le ciel. Comme il sort souvent de son filet, ses collisions avec l'adversaire sont nombreuses. Grisonnant pour un entraîneur, mais spectaculaire pour les amateurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer