• La Tribune > 
  • Sports 
  • > La confiance tranquille de Jean-Christophe Beaulieu 

La confiance tranquille de Jean-Christophe Beaulieu

L'ancien centre arrière du Vert & Or de... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

L'ancien centre arrière du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke Jean-Christophe Beaulieu s'attend à voir plus d'action dans les jeux offensifs des Alouettes, en 2016.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Mine de rien, Jean-Christophe Beaulieu amorcera bientôt sa troisième année avec les Alouettes de Montréal. S'il a été affecté par les blessures à sa première saison après avoir été repêché par Montréal, il a prouvé sa réelle valeur en 2015, grâce à sa polyvalence. Avec une prolongation de contrat de trois ans signée en janvier dernier, Beaulieu dégage déjà l'aura d'un jeune vétéran chez les Alouettes.

L'ancien centre arrière du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke joue un rôle important sur les unités spéciales des Oiseaux, tout en mettant à profit ses qualités athlétiques à l'attaque. Que ce soit comme ailier rapproché, receveur de passes ou centre arrière, le coordonnateur Anthony Calvillo tente à tout prix de faufiler Beaulieu sur ses schémas de jeux offensifs.

Et le principal intéressé est loin de s'en plaindre.

« Sérieux, ça va super bien! C'est le jour et la nuit, de se présenter ici au camp de l'équipe, en sachant quel est exactement mon rôle, et à quoi m'attendre. C'était plutôt le néant à ma première année, mais avec le bagage des deux dernières saisons, c'est moins stressant. J'ai réussi à me créer une stabilité, ça enlève un gros poids ».

Le jeune homme de 25 ans, qui avait autrefois un historique de blessures, tant chez le Vert & Or qu'à sa première année chez les pros, a disputé les 18 matchs des Montréalais l'an dernier, captant cinq passes pour 65 verges et obtenant un touché au passage.

Si l'attaque aérienne fut laborieuse pour les Alouettes en 2015, l'attaque au sol, menée par Tyrell Sutton, fut dominante, tant en protection qu'en verges amassées par ce dernier (1059, un sommet de la LCF).

« Le scénario actuel est similaire à celui de l'an dernier, à la différence qu'on veut m'insérer davantage dans les jeux offensifs, que ce soit comme ailier rapproché ou comme receveur. On va continuer à progresser dans ce sens-là. Je n'ai pas beaucoup de répétitions depuis le début du camp, c'est une période d'évaluation pour plusieurs. On va voir comment tout ça va évoluer. »

Premier constat lors de cette première semaine de camp d'entraînement chez les Alouettes, le jeu de la chaise musicale au poste de quart-arrière semble finalement s'être stabilisé.

« C'est clair qu'on veut de la stabilité! Ça ne peut pas être pire que l'an dernier, alors que tous les quarts-arrière qu'on avait se sont blessés. Là, (Rakeem) Cato, (Brendon) Bridges ont vu du terrain l'an dernier et la présence du vétéran (Kevin) Glenn fait une différence. Il a tellement de vécu dans cette ligue, quand il te dit quelque chose, tu écoutes! Ce qu'il nous apporte, principalement, c'est en reconnaissance de situation de jeu; avec sa grande expérience, sa prise de décision est plus rapide et ça fait toute la différence », a dit Beaulieu.

« On ne veut pas revivre la saison 2015; le principal objectif, c'est de marquer plus de points que l'an dernier. On a encore une super bonne défensive et on a à peu près le même groupe sur les unités spéciales, avec le retour de Stefan Logan et de coach Khavis Reed. L'important sera de créer un rythme, prendre confiance et traduire ça par des points. »

Match simulé

Les Alouettes disputeront un match simulé ce samedi à compter de 8 h 30; des situations à l'offensive et en défensive seront déployées, de même que certaines situations de jeu sur les unités spéciales.

Les amateurs pourront voir le receveur sherbrookois Samuel Giguère, Nicolas Boulay, Jean-Christophe Beaulieu, le premier choix au dernier repêchage Philippe Gagnon, de même que tous les joueurs en santé de l'équipe.

Ce match simulé, qui se déroulera jusqu'à midi, sera sous la supervision d'officiels.

Les Alouettes doivent réduire leur formation de 10 joueurs, le 14 juin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer