Athlétisme : double mandat pour Luc Lafrance

Luc Lafrance chapeautera l'athlétisme avec le Vert &... (Photo fournie)

Agrandir

Luc Lafrance chapeautera l'athlétisme avec le Vert & Or et au Club d'athlétisme de Sherbrooke.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) S'ils collaboraient officieusement depuis des années, le Club d'athlétisme de Sherbrooke (CAS) et l'équipe d'athlétisme du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke se retrouvent désormais gouvernés par une seule et même personne.

Luc Lafrance agira ainsi à titre d'entraîneur des équipes Vert & Or en plus de cumuler la fonction de directeur du développement du CAS.

Il succède ainsi à Vincent Paquet, qui a occupé le poste d'entraîneur des équipes masculine et féminine d'athlétisme sur une base intérimaire, au moment où Richard Crevier prenait sa retraite, en 2015.

Paquet, un ancien du Rouge et Or de l'Université Laval, avait auparavant été l'adjoint de Crevier pendant quelques années.

« L'affichage a été fait à la mi-mai et nous avons passé cinq candidats en entrevue. Toutes d'excellentes candidatures. On connaissait bien Luc, car il est entraîneur d'épreuves avec nous depuis 2013. On a travaillé conjointement avec le CAS en mettant sur pied un bon processus de sélection. On est bien contents », a exprimé Jean-Pierre Boucher, directeur général du Service du sport et de l'activité physique à l'UdeS.

Entraîneur des lancers chez les Verts, il a travaillé avec Marc-Antoine Lafrenaye-Dugas, Alexandre Gagné et Ariane Dubois.

Lafrance est également associé au CAS, en plus d'avoir agi à titre de responsable du programme sport-études à l'école secondaire le Triolet et d'entraîneur-chef de la délégation de l'Estrie en 1997 et 1999 pour les Jeux du Québec.

« C'est un très beau défi qui s'offre à moi et je l'aborde dans un esprit collectif et rassembleur. Notre force résidera dans notre capacité à travailler ensemble et à réunir les meilleures ressources possible pour faire avancer nos athlètes et nos entraîneurs. »

« Nous avons déjà des gens dédiés et compétents à Sherbrooke et une très prometteuse pépinière d'athlètes. »

En ayant une demi-tâche dans chacune des deux entités, Lafrance aura ainsi un peu de budget pour s'engager un adjoint chez le Vert & Or.

« Être entraîneur d'épreuves, ça amène une petite rémunération. Avec un budget un peu plus important, Luc pourra offrir un forfait plus intéressant. On n'a pas le choix, on doit composer avec la masse salariale qu'on a, on travaille dans les structures, dans le contexte économique actuel. Oui, on pourrait appeler ça de la comptabilité créative », a poursuivi M. Boucher.

Au CAS, M. Lafrance verra à mettre en place et à superviser une équipe d'entraîneurs pour les différents programmes offerts, en plus d'avoir à harmoniser la vision de développement du club.

« Son embauche représente une excellente nouvelle et permettra à Sherbrooke de consolider sa position parmi les meilleurs clubs sur la scène de l'athlétisme québécois », a dit Daniel Jacques, président du CAS.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer