• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Un camp d'entraînement de la NFL... en retour de sirop d'érable 

Un camp d'entraînement de la NFL... en retour de sirop d'érable

Depuis dimanche, les coordonnateurs offensif et défensif du... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Depuis dimanche, les coordonnateurs offensif et défensif du Vert & Or, Mathieu Pronovost et Guillaume Boucher, sont à  Cincinnati, où ils assistent aux entraînements, aux rencontres, aux visionnements d'exercices et à plein d'autres activités qui se déroulent lors du camp d'entraînement des Bengals, l'une des 32 formations de la NFL.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le troc est somme toute simple : vous pouvez assister à quelques jours de notre camp d'entraînement, à condition que vous apportiez du sirop d'érable.

L'histoire est simplifiée au maximum, mais dans les grandes lignes, on n'est pas trop loin de la vérité.

Depuis dimanche, les coordonnateurs offensif et défensif de l'équipe de football du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke, Mathieu Pronovost et Guillaume Boucher, sont à Cincinnati, où ils assistent aux entraînements, aux rencontres, aux visionnements d'exercices et à plein d'autres activités qui se déroulent au camp d'entraînement des Bengals, l'une des 32 formations de la NFL.

Ce genre de jumelage se faisait régulièrement, a mentionné l'entraîneur-chef du Vert & Or David Lessard, à l'époque où ce dernier était avec les Carabins de l'Université de Montréal.

C'est ainsi qu'il a fait la connaissance de Kevin Coyle, qui était autrefois entraîneur dans les rangs collégiaux américains avec Syracuse. Une fois passé chez les pros, Coyle a invité Lessard à quelques reprises aux camps des Bengals.

Coyle a cependant quitté Cincinnati pour joindre Joe Philbin chez les Dolphins de Miami, à titre de coordonnateur défensif.

« Les canaux de communication n'étaient pas les mêmes chez les Dolphins, alors ça fait trois ans qu'on n'est pas allés aux États-Unis. Mais maintenant que Marvin Lewis (entraîneur-chef des Bengals) a rapatrié Coyle, c'est plus facile», a expliqué David Lessard.

Une approche bonifiée

« La NFL, c'est la meilleure ligue au monde, même si c'est du football à quatre essais, ce qui diffère du football canadien à trois essais comme on le connaît au niveau universitaire. Être en contact avec des coachs de cette expérience, de cette qualité, ça bonifie l'approche avec les joueurs, l'approche avec une problématique. Leur expertise est incroyable, ça ouvre ta tête à autre chose et je crois que nos gars vont en profiter pleinement. »

« Mathieu, par exemple, pourra discuter avec Paul Alexander, l'un des meilleurs entraîneurs de ligne offensive de la NFL, qui est avec les Bengals depuis plusieurs années. D'ailleurs, notre philosophie pour la course et la protection est très similaire à la sienne. »

La seule chose que les Américains aiment avoir en échange de cette présence à leur camp d'entraînement? Du sirop d'érable.

« J'ai vraiment trouvé ça drôle, les premières fois que je suis allé là-bas. Là, on n'a pas pris de chance; les parents de Sam Piché-Luneau ont une érablière, alors les gars ont amené du bon stock cette année. Une caisse, ils devraient être contents! »

Pronovost et Boucher en sont à une deuxième expérience aux États-Unis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer