Soccer AAA : filles et garçons, même objectif

David Guicherd (derrière au centre) se sent bien... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

David Guicherd (derrière au centre) se sent bien entouré en dirigeant les équipes masculine et féminine junior AAA des Verts de Sherbrooke. Parmi ses protégés, on retrouve Laurence Dostie-Paré, Mégane Marquis, Audrey Lagarde, Christina Saint-Onge, Pierre-Luc Perron, Andres Castano et Julien Lefebvre.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La scène peut paraître inusitée au néophyte, mais les formations masculine et féminine de soccer AAA des Verts de Sherbrooke s'entraînent en même temps, sur le même terrain, en prévision de leurs matchs respectifs.

Si cette situation sort un peu de l'ordinaire, en partie à cause du contexte, mais elle n'est pas sans avantages, croit l'entraîneur-chef David Guicherd.

C'est que ce dernier est justement l'entraîneur des deux équipes, et qu'il doit en plus s'occuper du sport-études en soccer à l'école secondaire du Triolet, tout en jetant un oeil sur la saison de soccer universitaire, lui qui est aussi entraîneur-chef de l'équipe du Vert & Or.

Aux grands maux, les grands remèdes!

« C'est une expérience que l'on mène depuis quelques semaines et ça se passe très bien! Les deux formations ont les mêmes exigences techniques, le reste, c'est dans le dosage. Tout le monde y trouve son compte et c'est une situation gagnant-gagnant, y compris pour l'entraîneur! Je profite en plus d'un plein terrain, ce qui est toujours plus avantageux que la moitié d'un terrain pour une seule équipe. Je suis conscient que ce n'est pas l'idéal, mais c'est la situation la plus équilibrée que j'ai trouvée », indique Guicherd, qui pilotait l'an dernier la formation masculine.

Guicherd a dû s'improviser lanceur de relève l'hiver dernier, lorsqu'il a accepté la double tâche de diriger les gars et les filles. Il avait piloté les gars lors des quatre saisons précédentes, avant de prendre le relais chez les filles, l'an dernier, à cause des problèmes de santé de Louis Provencher.

Les gars, croit-il, forment une équipe qu'il faudra surveiller d'ici la fin de la campagne.

« Début de saison moyen »

L'équipe présente une fiche d'une victoire, une nulle et trois défaites, bonne pour le sixième et avant-dernier rang du pool A de soccer senior masculin AAA québécois.

« Devant l'incertitude de l'hiver dernier, plusieurs vétérans, surtout des joueurs offensifs, ont quitté. On a donc eu six départs majeurs. En conséquence, on a un début de saison moyen. Mais je me réjouis en voyant que l'on présente la meilleure défensive, avec seulement cinq buts accordés en cinq matchs. Surtout, on joue bien, mieux que l'an dernier, je trouve. Il faut rajuster, trouver les bons joueurs aux bons endroits et trouver le fond du filet. On n'a pas fini de s'améliorer », a précisé M. Guicherd.

Ce dernier confirme que le jeu des David Gauthier-Dussureault, Adam Frégeau, Olivier Hébert-Lussier, Olivier Orellana et de son capitaine Gabriel Gagné-Marcotte, est solide depuis le début de saison.

Guicherd a aussi de bons mots sur le jeune Aghiles Goulmane, âgé de seulement 16 ans. « Il devait aller à Montréal, mais je l'ai convaincu de jouer avec nous. C'est un ancien du sport-études en soccer. Il a eu un développement tardif et il est passé un peu dans les mailles du filet. Dans quelques années, il sera très fort en senior. »

« Je ne suis pas inquiet; je ne dis pas qu'on va terminer premiers et gagner le championnat canadien, mais on joue bien, on a un collectif fort, et on a de bonnes chances de se classer en fin de saison. »

Les deux équipes qui termineront aux deux premiers échelons de chaque pool s'affronteront en éliminatoires. Le gagnant représentera le Québec au championnat canadien des clubs.

« Le classement est très serré, personne ne se détache pour l'instant. L'objectif, l'hiver dernier, était d'abord de maintenir le club et de s'assurer qu'il demeure en première division pour l'arrivée du nouveau club unifié, en 2017. »

L'équipe féminine en transition

L'équipe féminine des Verts connaît de son côté un début de saison un peu plus enthousiaste, avec une fiche de 3-1-1, bonne pour le deuxième rang au cumulatif dans leur pool, à égalité avec Repentigny.

Avec 10 points au classement, les filles sont à deux victoires du sommet et des Rapides de Chaudière-Ouest, avec leurs 16 points au classement.

Les Rapides sont premières au classement général.

Un résultat inespéré sachant le tournant que l'équipe a amorcé depuis l'an dernier et les départs de certaines joueuses d'impact, comme Marie-Ève Jacques ou Anne Gauthier-Dussureault.

«Plusieurs filles qui ont participé au championnat canadien universitaire l'an dernier ont ressenti le besoin de couper un peu, de prendre une pause. Ce qui nous a permis une rotation de personnel qui nous a cruellement fait défaut, en 2015. On a souffert du manque chronique de joueuses, l'an dernier; des fois, on avait seulement neuf filles, à cause des nombreuses blessures. Et les vétérans ne laissaient pas toujours leur place; plusieurs prétendantes à un poste sont parties, à cause de ça», a évalué David Guicherd.

Groupe fort

Ce dernier compte cependant sur un groupe fort de 17 filles cette année, dont quelques-une ont remporté la Coupe Saputo l'été passé avec le U16 AAA, Ariel Carignan, qui arrive du Centre national haute performance de Montréal et Audrey Lagarde, un transfert provenant de Repentigny, qui affiche six buts en cinq matchs.

L'attaque des filles est d'ailleurs la meilleure de la ligue, avec 18 buts.

«Avec quatre joueuses de secondaire V et deux autres en première année au Cégep, la relève se porte bien. J'ai clairement dit aux filles qu'on ne gagne pas un championnat à 11, mais à 17 ou 18 filles. Il faut que tout le monde participe. L'objectif avoué depuis l'hiver dernier est de participer au championnat canadien. On va certainement tirer profit des difficultés connues l'an passé.»

Christina Arès-St-Onge, avec quatre buts, ainsi qu'Andréanne Gagné et que Gaëlle Duplessis-Lebel, avec deux buts chacune, sont aussi des pivots importants de l'attaque des Verts.

Les filles des Verts se mesureront justement à Repentigny ce dimanche, à Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer