Geneviève Bélanger n'a pas perdu de temps

À sa première compétition de la saison et... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

À sa première compétition de la saison et seulement sa troisième en carrière, la Magogoise Geneviève Bélanger a profité de son passage au Championnat nord-américain au Texas pour se qualifier pour le Championnat du monde à Hawaï, en octobre.

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Geneviève Bélanger, membre de l'équipe Vivre à fond, est une étoile montante du triathlon Ironman. À sa première compétition de la saison et seulement satroisième en carrière, la Magogoise a profité de son passage au Championnat nord-américain de la discipline au Texas pour se qualifier pour le Championnat du monde à Hawaï, plus précisément à Kona, en octobre prochain.

Si elle n'a pas connu le départ espéré à la nage (3,8 km) en quittant l'eau en 13e position dans son groupe d'âge (30-34 ans), Geneviève Bélanger a profité de la portion vélo (180 km) pour remonter au cinquième rang. Pour la section course à pied (42,2 km), la Magogoise a littéralement explosé pour se faufiler en deuxième position de sa catégorie avec un chrono de 8 h 54 min 47 s, quelque quatre minutes derrière la gagnante de son groupe d'âge.

Au final, Geneviève Bélanger a pris le 17e échelon sur 125 participantes dans son groupe d'âge, toutes catégories confondues, incluant les professionnelles.

On devine que Geneviève Bélanger est revenue enchantée du Texas. « J'ai pu enfin faire un Ironman sans traîner de blessure. Honnêtement et je le dis en toute humilité, c'est comme si je commençais à prendre conscience de mon potentiel. Au Texas il faisait extrêmement chaud et le taux d'humidité était insupportable. Je n'ai jamais faibli pour autant. J'ai couru le marathon en 3 h 20 min, alors que je ne pensais pas faire mieux que 3 h 30 min. Je suis vraiment contente », a-t-elle fait valoir.

Motivée

Geneviève Bélanger n'a donc pas perdu de temps pour se qualifier pour le Mondial 2016 de Kona. « Ce sera déjà ma deuxième participation à Kona, mais je ne me présenterai pas du tout dans les mêmes conditions que l'an dernier. C'était quasiment irréel que je me qualifie l'an dernier après un seul Ironman. Je m'y étais rendue sans trop d'attente, mais j'avais tout de même arraché la 12e place dans mon groupe d'âge. Ce sera différent cette année, car ma préparation sera encore meilleure à tous les points de vue. Je sais que je vais me battre contre des rivales plus fortes que l'an dernier, mais moi aussi je serai meilleure et plus expérimentée », a confié la triathlonienne de 30 ans qui sera à Lake Placid en juillet pour un autre Ironman.

« Le stress de me qualifier ne sera plus là, mais je profiterai de cette compétition pour me donner d'autres munitions », a ajouté celle qui a tenu à remercier ses commanditaires.

En 2017, Geneviève Bélanger a l'intention de joindre les professionnelles. En voilà une qui ne manque pas d'ambition.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer