L'abondance et la convoitise

La saison de chasse au dindon, qui prend... (Collaboration spéciale, Daniel Forgues)

Agrandir

La saison de chasse au dindon, qui prend fin vendredi,  a provoqué à des frictions sur des propriétés privées où débarquaient des chasseurs de manière improvisée alors que d'autres y étaient déjà. Certains adeptes préconisent une approche plus ordonnée.

Collaboration spéciale, Daniel Forgues

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Luc Larochelle
La Tribune

(SHERBROOKE) CHRONIQUE / C'est du déjà vu en région. L'attrait d'un cheptel de chevreuils abondant, qui soulevait des comparaisons entre l'Estrie et Anticosti il y a une quinzaine d'années, a ainsi nourri la convoitise. Tous réclamaient leur part du buffet.

Les intéressés arrivaient de partout. La chasse se pratiquait en véhicule, en roulant sur les chemins de campagne sans itinéraire précis, jusqu'au moment d'apercevoir des cervidés broutant dans les champs.

La frénésie l'emportait souvent sur la prudence. Ça tirait n'importe où et n'importe comment.

Les agriculteurs et leurs voisins se sont plaints. Les chasseurs plus soucieux des règles, du respect des droits de propriété sur les terres privées, aussi. Le gouvernement provincial a mis fin à ce cirque en faisant de l'Estrie la première région québécoise où il a été interdit de chasser le gros gibier à partir des voies publiques, mesure ayant par la suite été étendue à d'autres régions du Québec.

Le bordel s'est amplifié cette année durant la saison au dindon, qui prend fin vendredi. Même si le dindon est considéré comme un gros gibier, les restrictions visant à contrer la chasse à vue ne sont pas toujours respectées.

Certains comportements commencent à ressembler aux invasions qui ont été la source de frictions dans le passé.

« Des chasseurs ont ouvert le feu alors que l'un de mes compagnons était dans leur ligne de tir, derrière ses appelants. Ces gens sont arrivés de nulle part en prétendant avoir obtenu une permission du propriétaire, ce qui n'était évidemment pas le cas. Les autorités sont mieux de se soucier de ce qui se passe », lance Alain Pelletier.

Ce dernier tente actuellement de mobiliser des chasseurs de dindon de la région pour évaluer l'intérêt à créer un mouvement qui se donnerait le mandat de promouvoir une approche plus structurée. Une réunion exploratoire aura lieu ce soir dans un restaurant de Magog.

Marginale il y a quelques années, la chasse au dindon gagne en popularité. En Montérégie, un groupe songerait à créer un pont avec l'Union des producteurs agricoles afin de se voir reconnaître un rôle d'intermédiaire dans l'affectation des territoires sur une banque de propriétés privées et dont les droits d'accès seraient délégués. Et vraisemblablement monnayés.

C'est le mandat que l'organisme CerfChasse s'était donné en Estrie pour le gros gibier, mais le modèle d'affaires n'a pas tenu la route. L'intérêt des chasseurs a plongé avec l'effondrement du cheptel d'orignaux et la réduction de la densité de cerfs, ramenée à la moitié de ce qu'elle était dans les années de surabondance. CerfChasse a cessé ses activités en 2012.

Les conflits entre chasseurs de dindon n'ont pas dégénéré au point de nécessiter l'intervention des agents de protection de la faune qui, de toute façon, ne s'immiscent pas dans de tels différends à moins qu'un acte soit délibérément posé pour empêcher une autre personne de chasser. Aucun cas semblable n'a été rapporté.

Un réel problème existe, mais je serais le gars le plus surpris que le ministre de la Forêt, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard, s'offre comme arbitre ou propose des règles spécifiques pour encadrer la chasse au dindon.

C'est dans le champ qu'il faudra trouver le point d'équilibre, un terrain d'entente.

Le lac Memphrémagog accueille les pêcheurs

Le lac Memphrémagog sera le rendez-vous des pêcheurs au cours de la prochaine semaine. Le Tournoi Nil Dezainde débute samedi et se poursuivra jusqu'à dimanche prochain.

Parrain de l'événement, le Club de chasse et pêche des 4 Loups fait la nomenclature des prix offerts et présente la liste des règlements du tournoi sur son site internet au www.clubdes4loups.com, en cliquant sur l'onglet « activités 2016 ».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer