La fin pour Philippe Duchesneau?

Le kayakiste sherbrookois Philippe Duchesneau a raté sa... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le kayakiste sherbrookois Philippe Duchesneau a raté sa qualification pour les Jeux olympiques de Rio.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Philippe Duchesneau a vu son rêve prendre fin lorsqu'il n'a pu se qualifier la semaine dernière pour les Jeux olympiques 2016 présentés au Brésil. Le kayakiste sherbrookois va même jusqu'à songer à la retraite afin de se concentrer sur son avenir professionnel.

Lors des essais ayant lieu en Géorgie au début du mois de mai, Duchesneau s'accrochait à sa dernière chance de participer aux JO de Rio. Le défi était grand : il devait non seulement gagner la compétition en K2 1000 m, mais en plus, il avait comme mandat de remporter les championnats panaméricains par la suite.

Son 7e rang au jour 1 et sa 4e position au jour 2 ont rapidement détruit tous ses espoirs.

« C'est une grande déception, lance Philippe Duchesneau. Il s'agissait de la fin de mon deuxième cycle olympique. Ça fait huit ans que je m'entraîne sérieusement en espérant un jour prendre part aux Jeux olympiques. Mais une seule équipe en Amérique sera envoyée en K2 1000 m et ce ne sera pas nous. Mes meilleures chances de prendre part aux JO étaient par contre en K4, mais on a raté notre qualification par une seule seconde il y a plusieurs mois. »

La seule consolation pour Duchesneau? L'équipage en K2 1000 était assez récent.

« On n'a pas eu le temps de pratiquer autant que nos adversaires et on n'a pas connu de très bonnes courses à cause de ça », résume l'athlète.

Après huit années de sacrifices, Duchesneau remet tout en question.

« J'ai mis du temps et de l'effort dans mon rêve olympique. En vivant cette déception, je ne sais plus si ce sera encore possible de me reprendre. J'ai 26 ans et si je veux investir encore quatre ans dans mon sport, je devrai mettre en veilleuse ma carrière en droit. Et si je m'entraîne durant les quatre prochaines années, je prendrai du retard dans mes études et je ferai le saut vers le marché du travail à 30 ans? Je ne sais pas si c'est ce que je souhaite. »

Le Sherbrookois se laissera bien sûr un peu de temps pour y penser.

« Ma dernière compétition était il y a une semaine et ma saison est terminée. Ce sera un été un peu spécial puisque je n'aurai pas à me préparer pour Rio. Je vais réfléchir à tout ça. Est-ce que je veux mettre tous mes oeufs dans le même panier pour 2020? Je verrai. En plus, j'ai connu mon lot de difficulté avec la fédération. J'ai dû débourser tous les frais et la fédération ne m'a pas donné un sou. J'ai amené le dossier devant les tribunaux et j'ai arrêté les procédures puisque ça s'étirait trop. J'ai de sérieuses décisions à prendre prochainement », laisse entendre Duchesneau.

Notons que Berthié Gouin Ferland et Jacob Chainé ont également raté leurs qualifications, eux qui prenaient part aux essais dans le but d'acquérir de l'expérience.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer