Une carrière internationale à 12 ans

Samuel Collard, de l'Académie CCM à Sherbrooke, était... (Photo fournie)

Agrandir

Samuel Collard, de l'Académie CCM à Sherbrooke, était fier de son stagiaire Carl-Étienne Michel de Magog qui a participé avec l'équipe East Cost Selects au World Select Invitational à Bolzana, en Italie

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Même s'il vient tout juste d'avoir 12 ans, le jeune Magogois Carl-Étienne Michel est déjà un habitué des compétitions internationales en hockey. Michel revient à peine d'un périple en Italie, plus précisément à Bolzana, où il a participé au World Select Invitational, une compétition regroupant une vingtaine de formations européennes et nord-américaines.

Avant l'Italie, il y a eu Prague en République tchèque et le Minnesota aux États-Unis, tout ça en moins de deux ans. « J'adore ça et pas juste pour le hockey, raconte celui qui avait également percé l'alignement des Harfangs pee-wee AAA du Triolet à sa première année dans ce groupe d'âge cet hiver. En Italie, on a eu la chance de visiter des châteaux, des montagnes, c'était magnifique. En plus, je jouais dans une équipe à majorité anglophone et tout se passait en anglais. J'étais un peu gêné au début, mais ça m'a permis d'améliorer beaucoup cette langue. »

Ne participe pas qui veut au World Select Invitational. Pour ce dernier tournoi en Italie, Carl-Étienne Michel a dû être sélectionné lors des essais annuels de Selects Hockey, un programme international qui ouvre les portes vers les universités et collèges américains chemin faisant vers les professionnels. Logan Couture des Sharks de San Jose, Matt Duchene de l'Avalanche du Colorado et Seth Jones, des Predators de Nashville, pour ne nommer que ceux-là, sont des produits de ce programme.

« J'aimerais bien ça faire carrière au hockey, mais pour le moment je me contente d'avoir du plaisir chaque fois que je chausse les patins tout en cherchant à m'améliorer », fait valoir celui qui s'est transformé en défenseur au cours de la dernière saison, lui qui avait toujours évolué, et avec beaucoup de succès, à l'avant auparavant.

« On a tellement une meilleure vision du jeu comme défenseur. Je suis vraiment content d'évoluer à cette position maintenant. Je ne regrette pas ce changement de position », révèle Carl-Étienne Michel.

« C'est lui-même du jour au lendemain qui m'a annoncé qu'il passait à la ligne bleue », ajoute Carl, le paternel.

Voilà un jeune hockeyeur qui n'a pas froid aux yeux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer