Dominic Ricard se joindra à la LHPS

Dominic Ricard... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Dominic Ricard

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Si tout se passe comme anticipé, l'ancien directeur général des Voltigeurs de Drummondville, Dominic Ricard, deviendra directeur technique au développement des joueurs de la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS).

« J'ai eu des discussions avec le président, Louis Simard et je suis pas mal convaincu qu'on en arrivera à une entente. Ce sera un tout nouveau poste créé afin d'améliorer l'encadrement des entraîneurs et des joueurs. La ligue s'est développée beaucoup au cours des dernières années, elle est en pleine croissance et elle doit continuer de se démarquer par la qualité de ses entraîneurs et l'encadrement de ses joueurs », explique-t-il.

L'homme de hockey a indiqué avoir un grand intérêt à participer au développement de le la LHPS et de son offre de service sur le terrain. Bien au fait de la rivalité qui existe avec Hockey Québec, il a affirmé ne pas avoir l'intention de faire du politique. Il partage toutefois l'ensemble des valeurs du circuit qu'il s'apprête à joindre.

« C'est un modèle qui me plaît. Lors de mes années de coaching, j'ai rapidement eu la chance d'oeuvrer au sein de l'Académie des Estacades de Trois-Rivières, un programme sport-études. J'ai vu à ce moment-là des jeunes avoir le hockey comme principale motivation pour poursuivre leurs études », raconte-t-il.

Ricard a transposé cette façon de faire aux Voltigeurs de Drummondville, influençant plusieurs joueurs à s'accrocher aux bancs d'école plutôt que de décrocher. Il donne les exemples de Derick Brassard et Alexandre Demers, deux joueurs qui n'étaient pas trop passionnés par les études.

« Par la structure que nous avions chez les Voltigeurs, ces gars-là ont été en mesure de persévérer, et Demers a même réussi à aller cherche un baccalauréat en éducation physique. Lorsqu'il est arrivé à Drummondville, c'était un décrocheur», se réjouit-il.

Ces nouvelles fonctions amèneront Ricard à se déplacer de Gatineau à Rivière-du-Loup afin de rencontrer quelque 2600 joueurs et entraîneurs et de prêcher la bonne nouvelle.

« Il s'agira d'une belle opportunité, j'aurai l'occasion de rencontrer beaucoup de gens et d'apprendre moi aussi. Je crois beaucoup en ce lien entre le hockey et l'école, il est à l'image du modèle du football, qui fonctionne très bien », continue-t-il.

Comme il s'agit d'un poste à temps partiel, Dominic Ricard demeure disponible afin de remplir d'autres fonctions dans la LHJMQ ou dans un autre circuit. Sans en dévoiler la nature, il a confirmé qu'une annonce concernant son avenir sera faite au cours des prochaines semaines.

Partager

À lire aussi

  • Priorité LHJMQ pour Martin Raymond

    Sports

    Priorité LHJMQ pour Martin Raymond

    S'il n'est pas fermé à l'idée d'accompagner son bon ami Guy Boucher avec les Sénateurs d'Ottawa, Martin Raymond préfère d'abord et avant tout... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer