Un joueur des Gaiters échoue un test antidopage

À moins d'aller en appel après avoir échoué... (Tirée de Facebook)

Agrandir

À moins d'aller en appel après avoir échoué un test antidopage, Jonathan Fortin ne sera pas admissible au prochain repêchage de la LCF.

Tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un joueur des Gaiters de l'Université Bishop's, le demi défensif Jonathan Fortin, a été contrôlé positif à un test antidopage et ne pourra être admissible au prochain repêchage de la Ligue canadienne de football.

Ce contrôle de dopage hors compétition avait été effectué le 9 mars dernier. Le test a été considéré comme anormal à cause de la présence de métandiènone, un agent anabolisant interdit dans le circuit.

« J'ai pris une terrible décision, a déclaré le joueur par le biais d'un communiqué envoyé par son université. Je voulais impressionner aux essais de la LCF, mais ce n'est pas la façon appropriée de le faire. J'ai acheté sur internet un supplément de testostérone et je savais qu'il ne figurait pas parmi les produits autorisés. J'accepte la responsabilité de mes actes et les conséquences qui en découlent. »

Le rêve de jouer chez les professionnels ne s'envole toutefois pas en fumée. Le membre des Gaiters pourra être admissible en 2017.

Le footballeur a aussi la possibilité de contester ce résultat. S'il gagne sa cause à la suite de l'appel, il pourrait participer au repêchage 2016 supplémentaire de la LCF peu après la séance régulière.

Selon le communiqué publié vendredi, l'ancien joueur des Volontaires du Cégep de Sherbrooke a été le seul fautif à la suite des 80 tests effectués par le Centre canadien pour l'éthique dans le sport lors du camp d'évaluation national et des camps d'évaluation régionaux de la LCF qui avaient lieu ce printemps.

Selon l'entraîneur-chef de l'équipe de football de Bishop, Kevin Mackey, l'université fait de grands efforts pour informer les joueurs des dangers de la consommation de produits visant à améliorer les performances.

« Jonathan a pris cette décision après sa carrière à Bishop. Ça va totalement à l'encontre des valeurs de notre programme de football. La pression pour bien performer au camp d'évaluation de la LCF est grande, mais ce n'est pas le genre de comportement que nous approuvons », a-t-il déclaré.

Mackey ajoute que les Gaiters continueront de soutenir leur ancien joueur.

« Je suis heureux qu'il ait reconnu ses actions plutôt que de les nier ou de blâmer quelqu'un d'autre. Jonathan demeure un membre de la famille des Gaiters et nous allons lui fournir le support dont il a besoin pendant cette période difficile. » Avec La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer