• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Charles Vaillancourt invité aux mini-camps des Giants et des Raiders 

Charles Vaillancourt invité aux mini-camps des Giants et des Raiders

Le Coaticookois Charles Vaillancourt tentera de se faire... (Fournie par la LCF)

Agrandir

Le Coaticookois Charles Vaillancourt tentera de se faire remarquer aux mini-camps des Giants de New York et des Raiders d'Oakland.

Fournie par la LCF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Catherine Montambeault
La Tribune

Ignoré au repêchage de la NFL samedi dernier, le joueur étoile du Rouge et Or Charles Vaillancourt garde bon espoir de se tailler une place au sein de la NFL, puisqu'il a été invité aux mini-camps des Giants de New York et des Raiders d'Oakland.

Alors qu'il venait d'apprendre qu'aucune des 32 équipes du circuit américain ne l'avait réclamé, son agent lui a téléphoné pour lui annoncer la bonne nouvelle.

Du 6 au 8 mai, il pourra rivaliser avec les recrues des Giants à East Rutherford, au New Jersey. Il tentera aussi de se faire remarquer par les Raiders une semaine plus tard, du 13 au 15 mai.

« C'était une méchante bonne nouvelle, j'étais très heureux d'entendre ça. C'était super le fun de pouvoir vivre ça à la maison avec mon monde », raconte le Coaticookois qui se trouvait dans son patelin pour suivre le repêchage.

« Je vais pouvoir me faire valoir en espérant avoir un contrat. Un peu comme (David) Foucault, il y a deux ans, qui avait été invité au mini-camp des Panthers et qui avait signé un contrat avec eux. »

Afin de se faire une idée de ce qui l'attend, le colosse de 6 pieds 4 pouces et de 315 livres a questionné son coéquipier Danny Groulx, qui a vécu une expérience similaire l'an passé en participant au mini-camp des Giants.

« Il va y avoir des tests médicaux, des entraînements sur le terrain et des onze contre onze », explique Vaillancourt.

« Ils veulent aussi voir si on est capable d'apprendre un lead de jeu assez rapidement. Je ne pense pas que c'est un camp très dur physiquement, mais plutôt mental. »

Le joueur de ligne offensive, qui a fait ses premiers pas avec les Bulldogs de Sherbrooke en 2005, estime qu'il peut obtenir un contrat dans le plus important circuit de football professionnel au monde.

« C'est sûr que je crois en mes chances, affirme-t-il. Mon objectif, c'est vraiment de prouver que je suis capable de jouer et de compétitionner avec les autres là-bas. Je veux montrer que j'ai ma place dans une équipe de la NFL. »

Les derniers pronostics indiquent que Charles Vaillancourt pourrait être l'un des premiers appelés au repêchage de la Ligue canadienne de football (LCF), le 10 mai.

Pour quelle ligue optera-t-il s'il reçoit plus d'une offre? « Je n'ai pas de préférence. Tout ce que je veux, c'est avoir la meilleure opportunité pour être sur le terrain. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer