Le grand remaniement du  Big Bill

Ancien porte-couleur de l'Université de l'État du Texas... (Courtoisie LBMQ, Nathalie Miclette)

Agrandir

Ancien porte-couleur de l'Université de l'État du Texas et des Capitales de Québec de la Ligue Can-Am, Cédric Vallières s'amène à Coaticook pour la saison 2016.

Courtoisie LBMQ, Nathalie Miclette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(COATICOOK) Après avoir dû se contenter l'an dernier de l'avant-dernière place du classement général de la LBMQ avec seulement 12 victoires et 20 défaites, les organisateurs du Big Bill se devaient de corriger le tir en vue de la saison 2016.

« Ce qui nous a aidés ce sont nos quatre choix de première ronde au repêchage qui nous ont permis de mettre la main sur quatre bons joueurs », explique le directeur-gérant Marcel Sévigny. Le Big Bill accueille ainsi trois joueurs des Cards de LaSalle de la LBJEQ, soit le troisième but Gabriel Fromental Houle, le champ centre Andy Van Amos et le receveur Miguel Comptois en remplacement de Steve Charbonneau, puisque lui et son frère Yann évolueront cette saison avec Acton Vale. La quatrième acquisition et non la moindre : le lanceur de 22 ans Jonathan Raftus lequel s'est classé au deuxième rang des meilleurs lanceurs de la LBJEQ l'an dernier avec une moyenne de points mérités (MPM) de 1.48.

En rotation avec Raftus, on retrouvera Guyaume Gosselin (3.46 MPM), lequel s'est inscrit comme le meilleur frappeur de la saison 2015 du Big Bill avec une moyenne de 0.440, ainsi que Danny Prata (3.47 MPM) et Hugo Lalonde (4.92 MPM). Yannick Breton sera aussi de retour après avoir été absent une partie de la dernière saison et on aura le plaisir de découvrir les talents d'artilleur de Rudy Vandervalk.

Des promesses

Comme chaque année, on nous promet une fois de plus que le frappeur de puissance Vincent Guay fera acte de présence pour une grande partie des matchs, promesse qui s'est résumée à exactement dix matchs l'an dernier. « Quand on le voit aux pratiques, c'est bon signe!, lance Marcel Sévigny en riant. Il est motivé et en grande forme. »

Parmi les nouveaux venus, soulignons le joueur polyvalent Cédric Vallières, qui a évolué au sein des Capitales de Québec l'an dernier, le receveur James Turcot Chabot et l'imposant champ gauche Jonathan Valdez du haut de ses 6' 3'' et 250 livres. Sans oublier le champ centre Marc Bourgeois, fournisseur d'une partie des bâtons de baseball du Big Bill via son entreprise montréalaise Märk Lumber Company fondée en 2015. À noter qu'on le verra uniquement en début et fin de saison puisqu'en période estivale il sillonne le Québec avec Les 4 Chevaliers O'Keefe. Ceux-ci seront d'ailleurs de passage à Coaticook le 27 août.

Autre changement important à noter, la nomination de Jonathan Breton au poste d'entraîneur-chef en remplacement du duo de joueurs-entraîneurs formé de Jean-Sébastien Gauthier et Steve Charbonneau. « L'an dernier Jo coachait pour le Rocket Big Bill avant d'être libéré et je l'ai aussitôt approché, partage M.Sévigny. Je crois que cette année il aura l'heureux problème de faire jouer les meilleurs, car on a un bon banc et il va y avoir du monde pour remplacer les gars qui ne performeront pas. »

Le Big Bill disputera son premier match officiel le vendredi 13 mai à 20 h alors qu'ils affronteront les Expos de Sherbrooke au stade Amédée-Roy. La formation coaticookoise sera à domicile le dimanche 15 mai à 14 h contre les Blue Sox de Thetford.

S'il est satisfait de sa formation,  le joueur-directeur... (Courtoisie LBMQ, Nathalie Miclette) - image 2.0

Agrandir

S'il est satisfait de sa formation,  le joueur-directeur général du Cactus Jonathan Camiré est toujours à la recherche d'un frappeur de puissance qui viendrait épauler le travail de l'Américain Mike Zgorzelski. 

Courtoisie LBMQ, Nathalie Miclette

Le Cactus vise le championnat

Tous les joueurs partants seront de retour cet été à Victoriaville et le Cactus ne visera rien de moins que les grands honneurs de la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ), titre qui lui a échappé de peu la saison dernière.

« Avec la saison que nous avons connue l'an passé et la qualité des joueurs qui sont de retour, il serait difficile de viser moins que le championnat, affirme le directeur général des Victoriavillois, Jonathan Camiré.

Ce dernier met toutefois ses joueurs en garde, le calibre de la LMBQ n'a jamais été aussi fort et la parité est de plus en plus présente. Aucune des neuf formations du circuit Bélisle ne consistera en une proie facile.

« Il y avait quelques concessions malades et la direction de la Ligue a réglé ça en faisant quelques déménagements. Nous avons maintenant neuf équipes en santé et difficiles à battre. Ça donnera du jeu spectaculaire et ce sont les partisans qui vont en bénéficier », dit-il.

En plus de compter sur les retours des Zgorzelski, Michel, Dostaler est compagnie, le Cactus misera sur davantage de profondeur au monticule, alors que pas moins de cinq lanceurs s'ajouteront au personnel. On comptera notamment sur les services du premier choix de 2014, René-Dave Pelchat, qui est de retour après une année en Belgique. Acquis en retour de Hiarali Garcia Ventura, Martin Bossé devrait aussi être en mesure de donner des manches de qualité à son équipe.

À ceux-ci s'ajoutent Pierre-Olivier Marcoux, qui a fait ses premières armes dans la Ligue l'an passé, ainsi que Philippe Langlois et Dany Paradis-Giroux, qui devraient toutefois rater les séries éliminatoires afin de se joindre à des collèges américains.

« On se retrouve avec une belle gang de lanceurs et ça, c'est sans compter que Mike Zgorzelski pourrait également s'ajouter au groupe. Il est encore meilleur lanceur que frappeur, il a toutefois perdu l'intérêt. Nous essayons de lui redonner », ajoute le joueur-directeur général

La pièce manquante

Après avoir remporté les grands honneurs de la saison régulière et s'être hissé jusqu'en finale du championnat, le Cactus s'est fait battre en quatre petites parties face aux puissants Blue Sox de Thetford Mines. S'il est satisfait de sa formation, Jonathan Camiré est toujours à la recherche d'un frappeur de puissance qui viendrait épauler le travail de Zgorzelski. L'Américain a frappé 17 des 22 longues balles de la formation en 2015.

Les Victoriavillois disputeront une rencontre hors-concours samedi à 13 h, face aux Castors de Charlesbourg, puis ils amorceront leur calendrier régulier, le 13 mai, alors que les Blue Sox seront de passage au Stade de Victoriaville. Il s'agira d'une première occasion pour le Cactus de venger l'affront subi en finale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer