Lucian Bute c. Badou Jack

Une injustice réparée pour Éric Lucas?

Devenu champion du monde WBC chez les mi-moyens... (Archives, La Presse)

Agrandir

Devenu champion du monde WBC chez les mi-moyens en 2001, Éric Lucas a perdu son titre mondial de façon controversée en 2003. Une victoire de Lucian Bute contre Badou Jack samedi réparerait en partie cette injustice, estime-t-il.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Pour Éric Lucas, une victoire de Lucian Bute contre Badou Jack samedi ne ferait pas que ramener son ancienne ceinture au Québec, elle réparerait une injustice qui le hante toujours aujourd'hui.

Devenu champion du monde WBC chez les mi-moyens en 2001, Lucas a perdu son titre mondial de façon controversée en 2003. Même s'il avait clairement l'ascendant sur Markus Beyer lors du combat tenu en Allemagne, les juges ont remis une décision partagée en faveur du favori local au terme des 12 rounds.

« Lorsque j'ai perdu cette ceinture-là en 2003, en Allemagne, c'est comme si on me l'avait volée, aux Québécois et à moi. Les gens m'en parlent encore aujourd'hui - ils l'ont fait encore ce matin (vendredi) - une victoire de Lucian ferait du bien à beaucoup de monde », soutient l'ancien champion du monde WBC.

« Ce combat-là veut dire quelque chose pour plusieurs, et s'il (Lucian Bute) peut aller la rechercher, j'en serais très fier, pour lui, mais aussi pour nous. »

En confiance

Si aux yeux des pronostiqueurs, Jack (20-1-1, 12 K.-O.), actuel champion WBC des super-moyens, demeure toutefois largement favori pour vaincre Bute (32 - 3-0, 25 K.-O.) Éric Lucas fait néanmoins partie des sceptiques qui ont été confondus par le boxeur d'origine roumaine lors du dernier combat qu'il a livré, une défaite honorable par décision unanime subie aux mains du champion IBF, l'Anglais James DeGale.

« On s'est écrit ce matin et il a l'air très bien, il est en confiance et il a très hâte à samedi, précise Lucas. Je ne doute aucunement qu'il a fait ses devoirs et que sa préparation est impeccable.

« Dans les dernières années, plusieurs personnes ont douté de lui, moi y compris, mais il a été en mesure de rallier tout ce monde-là derrière lui et j'espère qu'il va réussir. »

Pour ce faire, Lucian Bute devra revenir à la stratégie qui lui a permis de régner sur la division entre 2007 et 2012, soit de prendre le contrôle du ring et de miser sur la contre-attaque, estime le Magogois d'adoption.

« La stratégie va être très importante et c'est là que ça va se jouer. Lucian a les outils pour faire un bon combat; il doit prendre le centre du ring, le garder et inciter Jack à se commettre pour lui permettre de contre-attaquer. Il doit miser là-dessus et ses chances vont être meilleures. »

« Jack a une belle vitesse et une belle technique, mais il n'est pas imbattable, renchérit Lucas, qui agira une première fois à titre d'analyste sur les ondes du 91,9 Sports samedi soir. Il boxe bien, il se déplace bien, il fait tout bien, mais il n'est pas extraordinaire. Je crois que Bute peut l'emporter et que s'il le fait, ce sera avant la limite. Son expérience va lui servir, l'expérience de la pression qui accompagne ce type de combats. En plus, il est dans une bonne position. Comme il n'est pas le champion, ni le favori, il n'a rien à perdre. Il a tout à gagner. »

Partager

À lire aussi

  • Lucian Bute a rajeuni de 10 ans

    Boxe

    Lucian Bute a rajeuni de 10 ans

    Le premier coup d'oeil ne laissait présager rien qui vaille. De toute évidence, le R.F.K. Stadium de Washington a vu de meilleurs jours.... »

  • Bute sent que le titre de Jack est à sa portée

    Sports

    Bute sent que le titre de Jack est à sa portée

    Heureusement, Lucian Bute a bien meilleure mine que le R.F.K. Stadium de Washington. Et le boxeur québécois est plus que jamais convaincu que le... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer