Pas de souci pour Félix Potvin à Magog

Malgré les succès récents qu'il a connus avec... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Malgré les succès récents qu'il a connus avec les Cantonniers, Félix Potvin ne cherche pas davantage à attirer l'attention des équipes de la LHJMQ. Ces dernières le contacteront si elles jugent qu'il le mérite, croit-il.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Félix Potvin ne se tracasse toujours pas avec son avenir à court terme dans le monde du hockey. L'entraîneur des Cantonniers de Magog estime qu'il sera à son poste lorsque le camp de sélection de la formation magogoise s'amorcera à la fin avril.

Le nom du mentor des Cantonniers revient souvent dans les rumeurs lorsqu'un entraîneur est congédié dans la LHJMQ. Tout en gardant un oeil ouvert sur ce qui se passe dans le circuit Courteau puisqu'il n'a jamais caché son intérêt un jour d'aller diriger dans le junior majeur, Potvin reconnaît d'emblée qu'il ne provoque aucune discussion avec un éventuel futur employeur dans la LHJMQ.

« Toutes les équipes de la LHJMQ savent ce qui se passe dans le midget AAA. Si des organisations pensent que je mérite de passer une entrevue, elles vont certainement me donner signe de vie et ça me fera plaisir de les rencontrer. Je ne suis définitivement pas le genre à envoyer mon CV à gauche et à droite. Est-ce une erreur de ma part de penser ainsi? Est-ce que je passe à côté de ma chance? Votre réponse est aussi bonne que la mienne », a indiqué celui qui a conduit son équipe en finale de la Ligue midget AAA cette saison.

Un travail qu'il aime

Potvin serait peut-être plus actif à cogner aux portes du junior majeur s'il n'aimait pas son travail auprès des jeunes hockeyeurs de 15 et 16 ans du midget AAA, plus précisément à Magog.

« Le développement de l'athlète, c'est ce que j'apprécie le plus dans mon travail, surtout quand les progrès sont palpables. Le midget AAA, c'est parfait pour ça. La dernière saison a été particulièrement enrichissante à ce chapitre. C'est drôlement plaisant de prendre un joueur au jour 1 du camp et de l'amener à un autre niveau sept ou huit mois plus tard. C'est un long processus, mais c'est loin d'être désagréable. Lorsque je n'aimerai plus ça, je laisserai ma place », souligne celui qui jure n'avoir été approché par aucune formation de la LHJMQ au cours des dernières semaines.

Camp de sélection

Félix Potvin sera donc sur place à Magog à l'ouverture du prochain camp de sélection de l'équipe, première étape en prévision de la saison 2016-2017. « Comme notre saison vient tout juste de se terminer, je n'ai pas encore eu la chance de rencontrer la direction de l'équipe. Peut-être trop tôt pour tirer des conclusions, mais à moins d'un revirement inattendu, Olivier (Picard), Alex (Carrier) et moi sommes tous intéressés à prolonger notre association avec les Cantonniers. Nous serons prêts à reprendre le collier lors du camp de sélection », fait valoir Potvin.

Au deuxième étage, la question ne se pose même pas : le poste d'entraîneur-chef des Cantonniers est à Félix Potvin tant et aussi longtemps qu'il en voudra.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer