• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Championnat canadien Big League : les Maritimes déclarent forfait 

Championnat canadien Big League : les Maritimes déclarent forfait

Le président du Championnat canadien Big League, Bernard... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Le président du Championnat canadien Big League, Bernard Morin, le maire de Victoriaville, André Bellavance, et Dominic Gardner, du Groupe Laquerre, sont prêts à accueillir les équipes pour le Championnat canadien Big League baseball, qui aura lieu du 16 au 23 juillet.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Le championnat canadien Big League baseball présenté à Victoriaville du 16 au 23 juillet comptera six formations plutôt que les sept habituelles. La division Little League des Maritimes a décidé de ne pas y envoyer de représentant, insatisfaite de la décision d'évincer les Dodgers de Cap Breton du tournoi de l'an dernier.

La formation des Maritimes avait festoyé un peu trop fort au goût des dirigeants de Little League baseball dans les dortoirs de l'Université de Calgary. Même si plusieurs de ses joueurs étaient mineurs (le tournoi est destiné aux 16-18 ans), on a retrouvé une grande quantité de consommations ouvertes et des joueurs de 17 ans ont été surpris dans des bars. L'équipe avait été immédiatement expulsée du site de la compétition.

Après réflexion, Little League baseball a accepté de réintégrer les Maritimes à la compétition, mais la division a préféré ne pas envoyer d'équipe à Victoriaville en guise de représailles.

Une centaine de joueurs provenant de la Colombie-Britannique, de l'Alberta, de la Saskatchewan, de l'Ontario et, bien entendu, du Québec se mesureront ainsi afin d'obtenir leur laissez-passer pour le championnat mondial Big League qui sera présenté en Caroline du Nord un peu plus tard au cours de la saison.

Comme le veut la tradition, la formation locale aura également sa chance de rafler les grands honneurs. En ce sens, les Bulls de Victoriaville devraient tout de même former une équipe redoutable.

« Nous nous entraînons à l'intérieur depuis l'automne et nous aurons une saison de 14 matchs, ainsi qu'un tournoi à Montréal ce printemps. Nous serons prêts pour faire face à la musique », assure l'entraîneur adjoint des Bulls Réjean Cajolet, précisant qu'il s'attendait à un calibre de jeu se situant entre le junior AA et le junior majeur.

L'un des trois plus beaux terrains au Québec

C'est la deuxième fois en trois ans que Victoriaville est l'hôte d'un tournoi de cette ampleur. En 2014, ce sont les meilleurs joueurs de 14 à 16 ans qui avaient foulé le Stade de Victoriaville. La qualité du terrain et le dévouement de l'équipe de bénévoles ont convaincu les dirigeants de Little League baseball de leur faire de nouveau confiance.

« Nous avons accueilli 875 spectateurs dès la première soirée, je n'avais jamais vu ça à Victoriaville. Nous avons connu un franc succès et on nous a dit que nous avions l'un des trois plus beaux terrains au Québec. Nous souhaitons que ce soit encore une réussite cet été », affirme le président du championnat, Bernard Morin.

Des gradins?

On ne sait toujours pas si les nouveaux gradins promis par la Ville de Victoriaville seront prêts à temps pour le championnat canadien. L'appel d'offres se termine au cours des prochains jours et on demandera au promoteur qui l'emportera de livrer le projet d'ici le 1er juillet. S'il ne peut le garantir, on retardera les travaux au mois d'août.

« C'est un projet qui prendra de six à neuf semaines à réaliser. À l'heure actuelle, nous ne pouvons garantir que tout sera prêt d'ici l'événement, même si nous le souhaitons », explique le maire de Victoriaville, André Bellavance.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer