Les Cantonniers résistent

Les Cantonniers de Magog sont enfin parvenus à... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

Les Cantonniers de Magog sont enfin parvenus à compter des buts en avantage numérique (trois fois) et ils ont déjoué le gardien Sandro Silvestre cinq fois pour inscrire un gain de 5-2 et forcer la tenue d'un sixième match dans leur série finale de la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Les Cantonniers de Magog ont forcé la présentation d'une sixième rencontre dans la finale quatre de sept de la Ligue de développement midget AAA du Québec en s'imposant 5-2 face aux Lions du Lac St-Louis mardi soir devant près de 1100 spectateurs à l'aréna de Magog.

Absents lors du match numéro quatre à Dollard-des-Ormeaux, Félix Meunier et Olivier Mathieu, meilleurs pointeurs des Cantonniers en saison régulière, n'ont pas tardé à faire sentir leur présence et ont terminé leur soirée de travail avec cinq points. Meunier a signé un doublé en plus de fournir une mention d'assistance, tandis que Mathieu a obtenu un but et une passe.

Si on additionne les performances d'Antoine Demers (1-2), Tristan Gagnon (1-0) et Christopher Benoît (0-3), il est exact de dire que quelques-uns des meilleurs éléments des Cantonniers ont été parmi les meilleurs sur la glace, éclipsant Adam Capannelli (0-2) et Gabriel Fortier (0-1) des Lions. Ce dernier a tout de même été une menace constante pour la défensive magogoise et le cerbère Alex D'Orio.

Obligés de jouer du hockey de rattrapage lors des deux parties précédentes sur la glace des Lions et impuissants sur leur avantage numérique, les troupiers de Félix Potvin ont vite fait de prendre le contrôle du match en marquant deux buts dans les cinq premières minutes. Ils avaient accru leur avance à 3-0 avant la fin du premier tiers. Le jeu de puissance des Cantonniers a aussi répondu présent avec trois buts avec l'avantage d'un homme.

But spectaculaire

Dès la reprise du jeu à la période médiane, les visiteurs ont brisé la glace, mais Félix Meunier a redonné trois buts de priorité aux siens avec un but aussi spectaculaire qu'important. Meunier a traversé la glace d'un bout à l'autre et a déjoué le cerbère Sandro Silvestre avec l'aide d'un tir en même temps qu'il tombait à genoux sur la glace.

« Je retiens surtout que ce fut un but important. Le prochain but devenait capital et nous l'avons obtenu. J'étais prêt pour cette rencontre. En finale, il faut jouer avec la douleur », a révélé celui qui appartient aux Tigres de Victoriaville dans la LHJMQ.

Les locaux ont senti la soupe chaude quand les Lions ont connu leurs meilleurs moments après leur deuxième but en deuxième période. Mais Magog a réussi à fermer la porte dans les 20 dernières minutes de jeu.

« Il ne faut jamais compter les Lions pour battus. Avec leur force de frappe, ils peuvent parfois nous faire mal paraître, mais j'ai aimé la réaction de nos joueurs. En fait, ils m'impressionnent. Ils sont relativement calmes et trouvent toujours le moyen de se ressaisir », a confié Félix Potvin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer