Magog: Dymagym a bien reçu la visite

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Gymnastique Québec avait fait le bon choix en désignant le club Dymagym de Magog pour recevoir et organiser la qualification provinciale féminine et la Coupe Québec masculine en gymnastique artistique.

L'événement qui prenait place au Centre sportif régional Memphrémagog à l'école secondaire la Ruche a attiré plus de 800 gymnastes de tous les coins du Québec et une assistance chiffrée à 2500 spectateurs.

« Ce fut une fin de semaine épuisant, mais combien satisfaisante. Les résultats aux différents appareils, ça appartient aux athlètes, mais de notre côté, c'était primordial de leur offrir le meilleur encadrement possible. La marchandise a été livrée, du moins c'est ce qu'on nous a répété pendant trois jours. Les commentaires positifs venaient des gymnastes, leurs entraîneurs, les parents et les gens de la Fédération. L'horaire a été respecté du début à la fin sans aucun retard, ce qui est quand même un tour de force non négligeable de la part de nos bénévoles. Ça peut paraître anodin, mais juste au niveau des repas, c'est important qu'ils soient servis à l'heure. Je dois lever mon chapeau à l'armée de bénévoles qui étaient au service de cette belle visite », fait valoir Gino Gaudreau, coprésident du comité organisateur.

Carl Samson

Si plusieurs athlètes de la région, notamment du club Dymagym de Magog et Sher-Gym de Sherbrooke, ont fait bonne figure, le clou de la fin de semaine revient toutefois au gymnaste Carl Samson, 16 ans, de Magog qui revenait à la compétition après avoir été impliqué dans un grave accident de la route il y a trois ans. Cet accident l'avait laissé avec un sévère traumatisme crânien provoquant chez lui des problèmes de motricité.

Avant son accident, Carl Samson avait participé aux Championnats de l'Est du Canada dans sa catégorie. « On avait tous hâte de le revoir en action. Il était inscrit à trois appareils. Les résultats étaient bien secondaires dans les circonstances. De revenir à la compétition avec tous les obstacles qu'il a dû surmonter, c'était ça sa victoire. On lui a fait une présentation spéciale et lorsqu'il a été invité à monter sur le podium pour l'honorer, disons que les émotions étaient fortes chez tous ceux et celles qui connaissaient son histoire. Le vrai gagnant, c'est Carl », insiste Gino Gaudreau.

Fait inusité, Carl et son frère jumeau Olivier n'ont jamais eu la chance de participer à une compétition ensemble devant les leurs à Magog. Ils devaient le faire en fin de semaine, mais le sort a voulu qu'Olivier se blesse avant la compétition.

Comme si Olivier voulait laisser toute la place à son jumeau.

jrancour@latribune.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer