Les Jeux du Canada font des petits

Une première cohorte d'athlètes bénéficiera du legs des... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

Une première cohorte d'athlètes bénéficiera du legs des Jeux du Canada 2013. Sur la photo, devant : Sébastien Beaulieu, Pascal Plamondon et Lyne Tremblay. Derrière : Joël St-Louis, propriétaire du Coureur, Alex Boisvert-Lacroix, Marko Medjugorac, Anne Morency (Asics Canada), Jonathan Naisby, Bruno Vachon, président d'ESS. Nicole Clermont, Jacques Petit, directeur général d'ESS, Matthieu Croteau-Daigle, Pierre-Olivier Boily, Vanessa Grenier et Joël Séguin, photographe.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les premiers effets concrets du legs de deux millions de dollars issus de la présentation des Jeux du Canada 2013 se feront sentir pour les athlètes de la région au cours des prochains mois.

Un montant de 30 000 $ prélevé directement des intérêts générés par le placement de ce legs sera consacré dès cette année à une première cohorte du tout nouveau programme Sherbrooke International, piloté par Excellence sportive Sherbrooke (ESS), et dont le but est de soutenir directement 21 athlètes qui visent les Jeux olympiques d'été 2016 à Rio, au Brésil, et les Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang, en 2018.

« C'est un coup de pouce supplémentaire pour ces athlètes qui sont déjà pour la plupart soutenus financièrement par leur fédération respective. Nous faisons une analyse au cas par cas afin de procurer une aide ponctuelle, qui va varier d'un athlète à l'autre, mais qui en fin de compte peut faire une grande différence », a dit le directeur général d'Excellence sportive Sherbrooke, Jacques Petit.

La création du legs financier issu des Jeux de 2013 a pour but de soutenir le programme « Sherbrooke aux Jeux », qui comprend quatre volets. Et le premier de ceux-ci est de soutenir les athlètes d'ici en route vers les grands Jeux, soit les Olympiques.

« L'objectif est d'appuyer les athlètes, on ajoute des services à ceux offerts par l'Institut national du sport du Québec (INSQ), en plus de promouvoir leur cheminement respectif, de contribuer à les faire connaître », a dit Bruno Vachon, président d'ESS et du Comité du fonds du legs des Jeux du Canada.

Rio 2016

Pour Rio 2016, Pascal Plamondon (haltérophilie), Philippe Duchesneau, Charles-Antoine Girouard et Lissa Bissonnette (kayak de vitesse), Maude-Aimée Leblanc (golf), Jonathan Naisby (natation), Marko Medjugorac (tennis de table) et Josée Bélanger (soccer), sont tous des espoirs, dans certains cas confirmés.

S'ajoutent Jean-Philippe Maranda, Diane Roy, Jonathan Vermette, Nicole Clermont, Pierre-Olivier Boily et Matthieu Croteau-Daigle et Lyne Tremblay, pour les Jeux paralympiques.

« Ce n'est pas un chèque en blanc, un montant qu'on donne comme ça sans connaître la situation de l'athlète. Ça nous oblige à faire le suivi avec chacun d'entre eux pour voir comment on peut leur être le plus utile », a continué M. Petit.

L'aide de 30 000 $ sera récurrente et d'autres volets, touchant d'autres types de compétitions, seront annoncés prochainement.

Marko Medjugorac, spécialiste en tennis de table, accueille cette aide avec le sourire.

« Ça fait deux ans que je suis en Europe, à temps plein ou presque, il n'y a pas beaucoup d'argent en tennis de table au Canada, c'est dur d'avoir de la visibilité et des commanditaires pour nous supporter. J'ai la chance d'avoir des parents qui m'aident, mais c'est en Europe que ça se passe dans mon sport », a indiqué celui qui participera cette fin de semaine aux sélections nord-américaines pour les Jeux de Rio.

Mêmes échos pour le planchiste Sébastien Beaulieu, athlète potentiel pour les Jeux d'hiver de Pyeongchang en 2018.

« Tout ça nous procure une belle visibilité et surtout, une belle crédibilité auprès des commanditaires potentiels, on peut ainsi être pris au sérieux », a indiqué celui qui a récemment terminé deuxième au championnat canadien. « J'ai battu deux olympiens pour me rendre en finale », a-t-il indiqué, fier.

Premier au classement nord-am, Beaulieu sera au Colorado les 4 et 5 avril pour deux descentes qui clôtureront sa saison. « Je pense à mes descentes et c'est tout, c'est un bon stress, je suis très motivé! »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer