Les Tigres gonflés à bloc

« Les derniers matchs nous ont permis de... (Archives, La Tribune)

Agrandir

« Les derniers matchs nous ont permis de nous bâtir une confiance, les gars ont tiré beaucoup de positif de la dernière semaine, analyse l'entraîneur-chef Bruce Richardson. Nous sommes aussi vraiment contents de la progression de Pomerleau. Il a quatre ans d'expérience dans le LHJMQ et est difficilement remplaçable ».

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Les Tigres de Victoriaville ont toutes les raisons d'être confiants à l'approche de leur série face aux Wildcats de Moncton. Ils ont remporté leurs trois derniers matchs, ils affrontent une formation qui se cherche et pourraient bien compter sur le retour de leur capitaine, Tristan Pomerleau.

« Les derniers matchs nous ont permis de nous bâtir une confiance, les gars ont tiré beaucoup de positif de la dernière semaine, analyse l'entraîneur-chef Bruce Richardson. Nous sommes aussi vraiment contents de la progression de Pomerleau. Il a quatre ans d'expérience dans le LHJMQ et est difficilement remplaçable ».

L'instructeur ne s'attend pas pour autant à une balade dans le parc. Les Wildcats ont obtenu une dizaine de points de plus au classement au cours du calendrier régulier et ils comptent en leur rang une machine offensive du nom de Connor Garland.

« C'est une équipe qu'on se doit de respecter. Elle a beaucoup d'histoire, elle a toujours été bien administrée, bien coachée et elle compte en ses rangs le meilleur marqueur de la Ligue. Même s'il y a des gens qui croient que nous pouvons remporter cette série, ils demeurent les favoris et la pression sera sur leurs épaules », ajoute Richardson.

Pour l'emporter, les Tigres se devront d'exceller dans tous les aspects du jeu. Ils devront être en mesure de contrer le trio de Garland, qui a été à l'origine de presque la moitié des buts des Wildcats cette saison. Les Victoriavillois devront également profiter du potentiel offensif de ses trois premiers trios avec une certaine régularité. Les unités spéciales auront un fort rôle à jouer aussi.

« Il va falloir être bons sur 200 pieds. Il va falloir être émotif et robuste, mais aussi être disciplinés parce que Moncton a une très bonne attaque à cinq. On devra aussi bien faire en supériorité numérique. Ce sera une véritable partie d'échecs. Il faudra y aller une partie à la fois, un coup à la fois », signifie l'entraîneur.

Povall ou Tremblay

Bruce Richardson aura tout un dilemme à résoudre avant la rencontre de ce soir. Il devra déterminer à qui de James Povall ou Olivier Tremblay il confiera la cage. Si Tremblay semblait avoir une longueur d'avance aux Fêtes, une blessure a permis à Povall de démontrer son savoir-faire.

« Ce ne sera pas facile de prendre une décision, mais c'est un beau problème. Nous avons confiance en nos deux gardiens. Ce sont deux bonnes personnes et deux gars de caractère. Peu importe qui on choisira, il ne pourra pas se permettre d'être un passager », souligne-t-il.

Tigres et Wildcats ont divisé les honneurs de leurs deux duels cette saison et ont obtenu des statistiques similaires sur à peu près tous les aspects. Pour ce qui est des séries éliminatoires, le dernier affrontement entre les deux formations remonte à 2013. Les Victoriavillois avaient alors eu le dessus sur leurs rivaux félins et leur ancien capitaine Phillip Danault en cinq parties. « Je m'en fou pas mal de cette série-là. Ce ne sont plus les mêmes équipes, les joueurs et les entraîneurs ont changé. Ça n'a plus rien à voir », estime Richardson.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer