À un gain de la finale

Les Cantonniers pourront compter sur l'appui de leurs... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Les Cantonniers pourront compter sur l'appui de leurs partisans alors qu'ils tenteront d'éliminer les Gaulois d'Antoine-Girouard à l'aréna de Magog dès 13 h 30 samedi.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Les Cantonniers de Magog ont ajouté une deuxième victoire dans leur demi-finale trois de cinq de la Ligue midget AAA du Québec en prenant la mesure hier soir des Gaulois d'Antoine-Girouard par la marque de 6-3 devant 1180 spectateurs à l'aréna de Magog. Menant cette série 2-1, les Magogois ne sont plus qu'à un gain de la finale de la Ligue midget AAA du Québec.

Après avoir enfilé cinq buts en troisième période dimanche dernier lors de la seconde partie de la série, les troupiers de Félix Potvin ont repris là ou ils avaient laissé en frappant à la vitesse de l'éclair dès le premier tiers avec quatre buts. Une première période un peu rock'n'roll puisque les visiteurs avaient réussi à provoquer l'égalité 2-2 en 138 secondes alors que la 13e minute de jeu de la partie n'était pas encore franchie.

Une courte période d'accalmie a suivi jusqu'aux deux buts tardifs des Cantonniers en fin d'engagement. Jordan Chabot, Antoine Demers, Sacha Roy et Olivier Mathieu qui se sont partagé les quatre buts de leur équipe dans cette première période ont fait mouche chaque fois sur des pièces de jeux parfaitement orchestrées.

D'Orio se blesse

Une mauvaise nouvelle attendait les partisans des Cantonniers au retour de leurs favoris sur la glace alors que le vétéran gardien Alex D'Orio brillait par son absence et n'est jamais revenu au banc après une blessure subie en première période. Justin Blanchette a pris la relève et après avoir été pris en défaut rapidement, il a été parfait pour le reste de la rencontre. Alors que les Gaulois avaient retiré leur gardien de but en fin de rencontre, Blanchette, qui excelle à contrôler la rondelle, est même venu près d'inscrire un but en déblayant son territoire.

« Avec moins d'une minute à faire et une avance de deux buts, je visais vraiment leur but. Je préfère quand même parler de mon rôle premier qui est d'arrêter les rondelles. Je n'ai pas le choix d'être prêt en tout temps », de déclarer celui qui a esquissé un sourire quand on lui a mentionné que ses deux sauvetages enregistrés en séries en feraient un excellent releveur au baseball.

Au dernier vingt, Blanchette a profité d'un meilleur coussin lorsque Jakob Breault et Tristan Gagnon, ce dernier dans une cage déserte, ont ajouté à la marque.

« Ce fut un drôle de match. On a eu de la difficulté à gérer notre avance de 2-0 en première période. Ça s'est beaucoup mieux passé au dernier tiers avec un seul but de priorité. Offensivement, on continue de faire du bon travail, mais il faut s'améliorer dans notre zone et en zone neutre », a commenté Félix Potvin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer