Deux Estriens domptent la Pierra Menta

Des participants en pleine action à la Pierra... (Photo fournie)

Agrandir

Des participants en pleine action à la Pierra Menta, cette compétition internationale de ski alpinisme qui se déroule à Arêches-Beaufort, en Savoie. Du nombre des athlètes présents à la course cette année, les Estriens Daniel Poirier de St-Étienne de Bolton et Martin Ladouceur de Magog.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La Pierra Menta, course internationale de ski alpinisme qui se déroule dans la région d'Arêches-Beaufort en Savoie, en France, accueillait pour sa 31e édition deux recrues québécoises qui ont réalisé un rêve qu'ils caressaient depuis des dizaines d'années. Daniel Poirier et Martin Ladouceur de l'équipe Vélo Café EnduranceAventure sont ces deux athlètes de la région de l'Estrie qui ont eu l'audace de se mesurer aux grands noms du ski alpinisme et du trail running sur leur terrain de jeu.

Durant quatre jours, les participants de la Pierra Menta sont soumis à plus de 10 000 mètres de dénivellation positive et négative sur les pentes du Grand Mont. « C'est une course mythique, intimidante, qui fait partie du circuit la Grande Course avec cinq autres épreuves en Europe. Déjà, avec nos 44 et 45 ans bien sonnés et une expérience quand même limitée comparativement aux Européens, on savait que l'aventure serait périlleuse. Au souper avec les 200 autres équipes avant le départ, on a réalisé qu'on était dans la même salle que des légendes comme Kilian Jornet, Matéo Jacquemoud, Florien Perrier, William Bomardion et plusieurs autres. Ça ne s'annonçait pas de tout repos. Depuis le temps qu'on en rêvait, nous n'étions quand même pas pour nous sauver après le souper », fait valoir Daniel Poirier.

Épuisés et fatigués

Finalement, après 18 heures 50 minutes à avancer sur les pentes, plus de 10 000 mètres de dénivelé et quelque 85 km en distance, le tandem Poirier-Ladouceur est parvenu à avoir le dernier mot sur la Pierra Menta. Sur les 173 équipes qui ont complété la course, l'équipe Café Vélo EnduranceAventure a pris le 173e rang. « Malgré les apparences, nous étions très fiers de notre performance. On grimpe sans cesse, les montées sont longues, les descentes vertigineuses, beaucoup de neige et on se demandait parfois comment on s'y prendrait pour aller jusqu'au bout. Les jambes nous brûlaient tellement l'effort demandé était intense. Tout ça avec très peu de sommeil entre les étapes. Heureusement, il y avait des paysages à couper le souffle qui nous donnaient le goût de persévérer et on savait que ce serait euphorique à l'arrivée. On ne s'était pas trompés. Il y avait plus de 2000 spectateurs qui attendaient pour nous accueillir », a révélé Poirier qui eu la surprise de voir ses skis se détacher de son sac à 75 mètres du sommet.

« Il fallait que je redescende et c'était impossible de récupérer mes skis. J'ai demandé aux spectateurs s'il n'y avait pas une âme charitable qui accepterait de me dépanner. C'est nul autre que Jean-Marc Joguet, le premier vainqueur de la compétition, qui m'a remis les siens. J'ai complété le trajet avec des skis de champion. Mais s'ils pouvaient parler, les skis me diraient possiblement qu'ils n'ont l'habitude d'avancer à un rythme un peu plus rapide », de s'esclaffer Poirier.

Mont Orford

Remis de ses émotions, Daniel Poirier et ses acolytes d'EnduranceAventure tiendront aujourd'hui au Mont Orford la 7e édition du Trail des Neiges d'EnduranceAventure. Quelque 200 athlètes du skimo, du trail running et de la raquette se donneront comme mission de gravir et descendre les trois sommets d'Orford le plus rapidement possible en soirée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer