Shapovalov passe à l'histoire

Frank Dancevic a défait le Chilien de 20 ans... (Photo fournie)

Agrandir

Frank Dancevic a défait le Chilien de 20 ans Nicolas Jarry afin de passer en quart-de-finale.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Tout réussit aux Canadiens depuis le début du Challenger de Drummondville et la journée d'hier n'a pas fait exception. Après avoir vu son compatriote Frank Dancevic sortir la première tête de série, l'Ontarien Denis Shapovalov, âgé de 16 ans à peine, est passé à l'histoire, se payant la deuxième tête de série, l'Américain Austin Krajicek, 101e mondial.

«Plus rentable qu'un gain en finale sur le circuit Futures aux États-Unis, cette récolte assurée de 17 points ATP devrait lui permettre de grimper d'une centaine de rangs au classement, ce qui n'est pas négligeable pour un jeune de son âge à ce stade-ci de sa carrière. Il ne faut pas oublier que Krajicek est un joueur établi, qui a déjà battu Kevin Anderson (15e à l'ATP) et qui a remporté deux tournois Challenger et six épreuves Futures à ce jour», explique le directeur du tournoi à Tennis Canada, Richard Quirion

Si Félix Auger-Aliassime avait signé l'exploit de la première édition en devenant le plus jeune joueur de l'histoire à se qualifier pour le tableau principal d'un tournoi sanctionné par l'ATP, Shapovalov vient de défoncer la porte d'entrée et d'annoncer à tous les prétendants qu'il est arrivé et qu'il a l'intention de rester.

Plus tôt sur le court central, un autre Canadien, Philip Bester, a poursuivi sa route en défaisant l'Espagnol Roberto Ortega-Olmedo, classé 333e raquette mondiale, en deux manches de 6-3, 7-6.

Bester a limité les longs échanges avec quelques montées au filet bien préparées, qui ont fait la différence en fin de compte. Il a maintenant rendez-vous avec le Britannique Daniel Evans, quatrième favori du tournoi.

Lors du dernier match de la soirée, Frank Dancevic a livré une autre superbe prestation, ce qui lui a permis de se débarrasser du jeune Chilien de 20 ans, Nicolas Jarry, en deux sets de 7-6 et 6-3. Si la première manche s'est rendue au bris d'égalité, c'est surtout parce que le géant issu des qualifications a servi des balles de plomb à Dancevic, dépassant régulièrement les 200 km/h. Pour le reste, le jeu du Canadien a paru supérieur dans tous les aspects du jeu. Sa vaste expérience aura fini par payer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer