Sherbrooke a une nouvelle coqueluche

La jeune sensation Félix Auger-Aliassime a donné tout... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

La jeune sensation Félix Auger-Aliassime a donné tout un spectacle à la salle comble présente mardi soir au Centre récréatif Rock Forest, pour le Futures Subaru de Sherbrooke.

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Il y a eu Frédéric Niemeyer, Milos Raonic, Filip Peliwo, et il y a fort à parier que le jeune Félix Auger-Aliassime sera le prochain chouchou du public du Futures Subaru de Sherbrooke.

Mardi soir, la jeune sensation à peine âgée de 15 ans du tennis canadien a surpris la huitième tête de série de cette 11e édition du Futures de tennis, l'Américain Evan King, en trois sets excitants de 6-3, 0-6, et 6-4 au terme d'un très intéressant duel de 1 heure et 40 minutes.

Athlétique, puissant, précis, méthodique, confiant, les qualificatifs ne manquent pas pour analyser le jeu du jeune homme qui, après tout, est premier au monde chez les 16 ans et moins, et 12e au monde chez les 18 ans et moins.

Littéralement, le talent lui sort par les oreilles. Un talent dont il fait l'étalage dès la manche initiale contre l'expérimenté King, tout de même 392e meilleure raquette au monde.

Auger-Aliassime l'a bousculé à souhait, étirant les échanges comme bon lui semblait, et enfilant les coups solides et gagnants.

La jeunesse contre l'expérience

Mais c'était sans compter sur l'expérience de King, qui a changé le tempo du match au deuxième set en livrant des balles un peu molles afin de ralentir le rythme d'Auger-Aliassime, qui a commencé subitement à cumuler les erreurs directes. À 6-0, les pendules étaient remises à l'heure.

En troisième manche, le jeune Montréalais a brisé pour faire 3-2 et, profitant de deux bris en tout en cette manche, a réussi a terminé son adversaire sur un jeu au filet, lui qui n'a jamais eu peur d'attaquer le filet quand l'occasion se présentait.

Classé 733e au monde et entré au tableau principal grâce à un laissez-passer, Félix Auger-Aliassime disputera son prochain match jeudi, contre le Britannique Daniel Smethurst (491e), au deuxième tour.

« J'ai bien commencé le match, comme je le voulais, j'ai bien servi; au deuxième set, j'ai eu une baisse d'énergie et de concentration, je bougeais moins bien, jumelé au fait qu'il jouait vraiment mieux et le match a viré», a dit le jeune homme après sa routine d'après-matchs.

« C'est un joueur qui a de la facilité à contrer, qui retourne beaucoup de balles. Au troisième set, j'ai bien passé de la défense à l'attaque et mon service m'a sauvé quelques points, vers la victoire. »

« Je suis satisfait, ça fait du bien, surtout pour la confiance. Le début 2016 n'a pas été aussi facile que lors des trois dernières années, ça fait du bien de gagner un match difficile, de revenir de l'arrière après un deuxième set un peu plus difficile, au premier tour »

Aux Internationaux juniors d'Australie, Auger-Aliassime était classé dans les carrés d'as des favoris; il s'est par contre incliné en 16e de finale.

Ses succès de l'an dernier, qui comprennent entre autres une Coupe Davis junior, en compagnie de Dennis Shapovalov et Benjamin Sigouin, une première dans l'histoire du Canada, ont contribué à propager son nom et sa réputation le précède bien souvent.

En 2015, toujours, il avait réussi à se tailler une place sur le tableau principal au Challenger de Drummondville, un exploit pour un jeune homme de 14 ans.

« Cette année, c'est plus dur, je l'avoue, à cause des succès de l'an dernier. Déjà en Australie, j'ai vu la différence, il y avait une certaine pression. Mais je veux atteindre un bon niveau chez les pros un jour, je vais apprendre à vivre avec ça, ça fait partie du jeu », a-t-il dit sans détour.

Présentement au Centre national d'entraînement, à Montréal, Auger-Aliassime a été entraîné pendant deux ans par le Sherbrookois Frédéric Niemeyer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer