Canadien: l'envers de la médaille

Le Canadien a essuyé quatre revers en quatre... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Le Canadien a essuyé quatre revers en quatre matchs cette semaine contre des équipes de l'Ouest, dont le dernier samedi soir contre les Jets de Winnipeg.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Le Canadien vient d'essuyer quatre revers en quatre matchs cette semaine contre des équipes de l'Ouest. Les hommes de Michel Therrien ont donc été incapables d'inverser la tendance lourde de la saison, soit cette incapacité de faire quoi que ce soit contre l'autre association. Cette situation fausse-t-elle l'évaluation que l'on fait de l'équipe?

5e

Il est fascinant de constater qu'en prenant seulement les matchs disputés à l'intérieur de l'Association de l'Est, le Tricolore se retrouve au 5e rang sur 16 équipes, avec une fiche de 25-14-3. Ce rendement de ,631 donnerait au CH, sur 82 matchs, une récolte de 103 points - et une participation assurée aux séries éliminatoires.

1er

Dans les matchs disputés à l'intérieur de la division Atlantique, les Montréalais sont premiers de classe, avec un dossier de 13-6-1. La situation a de quoi frustrer les joueurs du CH, surtout quand on considère que le format des séries éliminatoires est justement basé sur les divisions.

16-15-5

À l'inverse, les Islanders de New York ont passé la saison à molester les équipes de l'Ouest (19-5-2). Contre l'Est, la troupe de Jack Capuano montre une fiche ordinaire de 16-15-5, ce qui lui vaut le 10e rang de l'Association dans cette colonne. Cela dit, les succès contre l'Ouest achètent aux Islanders la paix d'esprit. À moins d'un désastre, les insulaires seront des séries éliminatoires.

13

Treize petits points. C'est tout ce que le Tricolore a obtenu cette saison contre l'Ouest. Sa fiche : 5-16-3. À l'exception du gain de 3-0 contre les Blues de St. Louis en octobre, toutes ces victoires ont été enregistrées contre des équipes exclues des séries (les quatre équipes canadiennes). C'est quand même incroyable de penser qu'avec simplement trois victoires de plus dans ces matchs, le CH aurait encore une fiche misérable contre l'Ouest, mais serait au moins dans la lutte pour jouer au printemps.

6

Au-delà des résultats, il y a la manière. Le Canadien a subi sept « vraies » défaites par un écart de trois buts ou plus (au sens où aucun but n'a été marqué dans un filet désert). Six de ces sept revers ont été enregistrés contre l'Ouest. Le phénomène s'est déclenché en octobre, quand le CH a subi à Vancouver sa première défaite de l'année, une bastonnade de 5-1 aux mains des Canucks. Trois semaines plus tard, l'Avalanche corrigeait le Tricolore 6-1 à Montréal. Le plus récent massacre a eu lieu lundi dernier, à San Jose (6-2), au moment où le Canadien reprenait vie avec trois victoires à ses quatre sorties précédentes.

7

Le facteur invoqué le plus souvent pour expliquer ces déboires : le style de jeu robuste dans l'Ouest. Sept des dix équipes les plus pesantes de la LNH ont pignon sur rue dans l'Ouest, avec des moyennes de poids supérieures à 205 lb.

201,8

C'est le poids moyen des joueurs du CH, ce qui place l'équipe au 17e rang dans la LNH. Par contre, les cinq joueurs les plus lourds du club, sauf un, ont joué des rôles marginaux cette saison, ce qui fausse les données : Victor Bartley, Alexei Emelin, Michael McCarron, Stefan Matteau et Greg Pateryn. « Nous avons la vitesse pour contrer leur jeu robuste », a toutefois argué Max Pacioretty, samedi matin.

4

Le calvaire du Canadien achève. Il ne lui reste plus que quatre matchs contre l'Ouest, et les quatre auront lieu à Montréal, là où l'équipe s'en tire avec une fiche de 4-5-1 contre les formations occidentales.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer