• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Coupe du Québec de Snowkite: le vent joue des tours aux organisateurs 

Coupe du Québec de Snowkite: le vent joue des tours aux organisateurs

Les courses de snowkite, catégories hommes, femmes, en... (La Tribune, Ronald Martel)

Agrandir

Les courses de snowkite, catégories hommes, femmes, en ski ou en planche à neige, sont décidées la journée même, selon le vent qui souffle sur le lac Mégantic.

La Tribune, Ronald Martel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(Sherbrooke) Depuis le début de l'hiver, il y a eu de ces journées froides où le vent n'était pas le bienvenu, le facteur éolien rendant les sorties plus pénibles...

Par contre, pour la Coupe du Québec de Snowkite sur le lac Mégantic, cette fin de semaine, le vent s'est fait prier, pas vraiment au rendez-vous pour la journée de samedi, même si des vents de 10 km auraient été suffisants. La météo changeante a joué des tours aux organisateurs.

Cela fait en sorte que les courses, tenues quand même, s'allongent et deviennent stratégiques pour manoeuvrer et faire se gonfler le moindrement les voiles légères, de haute technologie, des professionnels de ce sport.

Les « snowkiters » appartenaient à quatre catégories : hommes, femmes, en ski ou en planche à neige, au nombre de 26 hommes et 6 femmes qui prenaient les départs, professionnels et semi-pros. Neuf courses ont quand même été tenues durant la fin de semaine; cinq suffisaient pour que l'événement soit officiel. Avec des vents plus faibles, au lieu d'effectuer un long trajet en boucle, les skieurs ou planchistes s'affrontaient sur un trajet plus court disposé en triangle.

« Des champions du monde et du Québec participaient à ces compétitions de Lac-Mégantic. Notons, entre autres, Michel Montminy, ex-champion du monde, de Saint-Fulgence, Christian Labbé, de Bromont, et Louise Leclerc, de Verdun. Le directeur de course, Benoît Tremblay, est aussi un ancien champion du monde. En 2017, ce championnat international se tiendra d'ailleurs au Québec, on ne sait pas encore où, mais peut-être au Saguenay. Le snowkite existe depuis 25 ans au Québec, l'élite québécoise va un peu partout dans le monde, comme en Norvège le mois prochain », raconte l'animateur Claude Gravel, sur place, le fondateur de la Coupe du Québec et qui gère le site Kitezone.ca.

« Le snowkite, ça ne s'apprend pas tout seul. Il faut suivre des cours. L'équipement est très avancé techniquement. Il y a des écoles en Estrie, à Magog et à Lac-Mégantic. Lorsque les vents sont légers, c'est la technique qui prend de l'importance et beaucoup moins la vitesse. »

Au chapitre des résultats, Christian Labbé a remporté la palme dans la catégorie Hommes planche compétitif, alors que Dominique Robichaud, d'Amqui, a gagné dans Hommes ski compétitif. Yvan Désy, de Kanata, fut vainqueur de la catégorie Hommes ski sportif, et Manon Prévost, de Shannon, a terminé en tête des Femmes ski sportif.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer