Le Phoenix au 13e rang

Le Phoenix a empoché une troisième victoire en... (collaboration spéciale, Rémi Sénéchal)

Agrandir

Le Phoenix a empoché une troisième victoire en autant de matchs vendredi à Rimouski, contre l'Océanic.

collaboration spéciale, Rémi Sénéchal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les récents succès du Phoenix ont permis aux Sherbrookois de gagner deux rangs au classement. Grâce à sa dernière victoire de 4 à 2 vendredi à Rimouski, la troupe de Stéphane Julien se trouve désormais au 13e échelon.

Les Oiseaux ont empoché une troisième victoire en autant de matchs, et ce, en partie grâce au gardien de but Evan Fitzpatrick qui connaît l'une de ses meilleures séquences de la présente saison.

L'Océanic s'est donc buté à un jeune portier en forme. Fitzpatrick a bloqué 39 des 41 tirs pour ainsi permettre aux siens de devancer le Titan d'Acadie-Bathurst et les Voltigeurs de Drummondville.

« Evan est l'une des raisons qui expliquent notre belle séquence, confirme l'entraîneur. Il effectue les gros arrêts aux bons moments. En troisième période, il s'est dressé devant chaque attaque de l'Océanic. Il a notamment réalisé deux gros arrêts au dernier vingt pour nous donner la chance de gagner. Il a par contre obtenu un bon soutien de la part de ses coéquipiers. »

Match émotif pour Chapados

Anthony Chapados a réussi son retour à Rimouski en quittant son patelin en fin de soirée avec la première étoile de la rencontre.

Après avoir vu Tyler Boland marquer en avantage numérique en fin de première période, Chapados a inscrit le premier but des siens contre son ancienne équipe en plus d'obtenir une passe sur le second but du Phoenix, réalisé par Kay Schweri.

« Anthony a joué comme à l'habitude. Même s'il est ennuyé par une blessure, il veut jouer pareil et demeure efficace en fournissant l'effort. Il n'était pas le capitaine de l'Océanic pour rien! » lance Stéphane Julien.

Même si Antoine Dufort-Plante a nivelé la marque au second tiers, une fois de plus avec l'avantage d'un homme, Julien Pelletier a répliqué en fin de match en comptant le but gagnant.

Avec moins d'une seconde à jouer, Nathanael Halbert a fait glisser la rondelle dans une cage vide.

Louis-Philip Guindon a effectué 23 arrêts dans la défaite.

Les Huskies arrivent en ville

Le défi sera encore plus imposant dimanche après-midi au Palais des sports, alors que les meneurs au classement général seront en visite à Sherbrooke.

L'équipe de Rouyn-Noranda n'a pas perdu à ses sept derniers matchs.

« Si on réussit à vaincre les Huskies, ou du moins à leur tenir tête, ce sera encore une fois très bon pour notre confiance à l'approche des séries éliminatoires. On devra les ralentir en zone neutre et limiter les chances de marquer. Timo Meier a encore marqué trois buts vendredi soir. Il faudra le surveiller. »

Blessé à la jambe, Jérémy Roy sera une fois de plus absent pour ce duel.

« On devra malheureusement compter sur seulement cinq défenseurs, poursuit le pilote sherbrookois. Mais je vais prendre une décision samedi à savoir si Vincent Lampron du midget AAA sera rappelé. Nos vétérans jouent du bon hockey à la ligne bleue et notre gardien semble en pleine forme. Ce sera un bon match, mais le défi s'annonce très imposant. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer