Une animosité déjà installée

L'entraîneur des Cantonniers Félix Potvin sait que les... (Archives, La Tribune)

Agrandir

L'entraîneur des Cantonniers Félix Potvin sait que les Grenadiers représentent un adversaire autrement plus redoutable que le Blizzard.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Les Cantonniers de Magog et les Grenadiers de Châteauguay qui feront les frais d'une série quart de finale au meilleur de cinq parties à compter de jeudi soir à Châteauguay n'auront pas besoin de patienter longtemps avant de ressentir une certaine inimitié un envers l'autre.

« L'animosité est réelle entre les deux équipes. Heureusement, cela se fait dans le respect. Mais il reste que ça va augmenter rapidement en intensité et qu'il faudra contrôler nos émotions », a souligné Félix Potvin qui ne joue pas à l'autruche en ajoutant que la commande est de taille pour sa troupe.

« Les Grenadiers ont une tradition de gagnants. Ils visent une troisième conquête d'affilée dans les séries. On sait à qui on a affaire. On sait ce qu'ils font de bien sur la glace, mais c'est aussi le cas pour eux. Les deux équipes se connaissent sur le bout des doigts. »

En première ronde éliminatoire, les Grenadiers ont facilement disposé des Commandeurs de Lévis en trois parties. Félix Bibeau, Mathieu Desgagné et William Leblanc ont amassé 21 points à eux seuls. Bibeau, le capitaine de l'équipe, est aussi le meilleur compteur de l'équipe en saison régulière avec 59 points, dont 27 buts.

« Tous leurs trios peuvent marquer des buts. C'est un fait que Félix Bibeau est possiblement leur attaquant le plus menaçant, mais il ne fait pas le travail tout seul. Ce n'est pas compliqué, il faut que nos joueurs soient responsables en tout temps quand ils sautent sur la glace, peu importe l'identité de leurs rivaux devant eux », a fait valoir le mentor magogois.

Meilleure exécution

Chez les Cantonniers, face à un adversaire beaucoup plus redoutable que le Séminaire St-François, le mot d'ordre sera l'exécution. « Ce fut ardu, surtout en début de série, contre le Blizzard, particulièrement nos sorties de zone. Les joueurs en sont tous conscients. Après une journée de congé lundi, on a apporté les ajustements qui s'imposaient à l'entraînement. En même temps, on sait très bien que le Blizzard et les Grenadiers sont deux équipes totalement différentes qui ne se comportent pas du tout de la même manière sur la glace », d'indiquer Potvin.

Il y a trois ans, Châteauguay, dirigé à l'époque par Bruce Richardson, qui est maintenant le pilote des Tigres de Victoriaville dans la LHJMQ, avait eu raison des Cantonniers en demi-finale.

Mentionnons que le match numéro deux sera présenté dès vendredi soir, toujours à Châteauguay. Les deux équipes auront ensuite rendez-vous à Magog dimanche après-midi. Si un quatrième match s'avérait nécessaire, il aura lieu lundi soir prochain à Magog.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer