Autopsie d'une série bizarroïde

Les Cantonniers de Félix Potvin n'ont pas paniqué... (Spectre, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Les Cantonniers de Félix Potvin n'ont pas paniqué et sont venus à bout du coriace Blizzard du Séminaire St-François.

Spectre, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) COMMENTAIRE / Quelle série déroutante, bizarroïde! Le Blizzard du Séminaire St-François n'a tiré de l'arrière dans le pointage que pendant 43 minutes et 43 secondes dans leur série face aux Cantonniers de Magog et ils se retrouvent le bec à l'eau, en vacances!

Lors des joutes numéro 1 et 5 qui se sont soldées par des victoires des Cantonniers, ceux-ci ont mené au cadran indicateur durant exactement 94 secondes.

Dans l'entourage du Blizzard, on doit certainement crier au vol. Mais au fait, les troupiers de Félix Potvin ont-ils aussi été aussi décevants que les apparences tendent à le montrer?

On a tiré à boulets rouges, avec raison, sur le jeu erratique de l'équipe en zone ennemie, leur manque de punch. L'attaque à cinq peinait à s'installer pour tirer au but et plusieurs amateurs pestaient. Sauf qu'il faudrait aussi donner le mérite qui revient aux joueurs du Blizzard qui n'avaient rien à perdre dans cette série.

Maintenant, avec du recul, si on cessait de tout voir en noir. Par exemple, les adolescents de Félix Potvin ont anéanti les efforts des deux meilleurs joueurs du Blizzard, soit William Lemay-Champagne, deuxième meilleur pointeur du circuit, et l'excellent défenseur David Noël, auteur de 18 buts en saison. Les deux ont totalisé quatre maigres passes en cinq parties. Ça faisait partie de la stratégie et ce fut mission accomplie. Faut le souligner.

Combien de fois avons-nous vu les patineurs magogois, attaquants comme défenseurs, bloquer des tirs ennemis? L'équipe n'a jamais pesé sur le bouton de panique même si elle avait le dos au mur après le troisième match. Devant les filets, Alex D'Orio s'est comporté comme le gardien qu'on attend : intraitable dans les moments-clés.

Et que dit-on généralement d'une équipe qui l'emporte même si elle est dominée au chapitre des lancers comme ce fut le cas lors du match sans lendemain dimanche? Qu'elle a fait preuve d'opportunisme. Comme dirait l'autre, les bonnes équipes trouvent toujours le moyen de gagner.

Bravo coach

Félix Potvin en a surpris plus d'un en faisant confiance à son gardien recrue Justin Blanchette lors du troisième match de la série. Rappelez-vous que les Cantonniers avaient plié l'échine lors du match précédent et que la série se transportait dans la région de Québec pour les deux parties suivantes. En lui faisant la conversation téléphonique après la partie, je lui faisais remarquer qu'il avait osé énormément. Sa réponse a été la suivante : « jusqu'à nouvel ordre, c'est une ligue de développement. Les 18 patineurs ont la chance de faire leurs preuves dans les séries. Pourquoi priverais-je un de mes gardiens de se faire valoir dans les séries? Ce ne serait pas lui rendre service. Je suis là pour aider les jeunes à se développer et à passer à l'échelon suivant, pas le contraire. »

Je connais très peu d'entraîneurs dans le circuit Baillargé qui auraient pris la même décision alors que tous sont aveuglés par la victoire. Bravo coach Potvin. Un exemple à suivre pour tous les entraîneurs du hockey mineur.

La perfection

Ça y est, je suis parfait! Pour une fois que ça m'arrive, aussi bien le crier sur tous les toits! Trêve de plaisanterie, je dois vous informer que j'ai frappé pour .1000 avec mes prédictions dans la première ronde éliminatoire du midget AAA. Les sept équipes que j'avais ciblées pour gagner m'ont donné raison.

Avec la confiance qui règne à bord, voici mes prédictions pour la ronde quarte de finale. Les gagnants en lettres majuscules : JONQUIÈRE - Lac St-Louis; ESTHER-BLONDIN - Charles Lemoyne; ANTOINE GIROUARD - Gatineau. J'avoue que j'ai hésité avant de choisir Esther-Blondin pour renverser Charles Lemoyne. Rendez-vous jeudi pour la série Magog - Châteauguay.

En passant, avez-vous remarqué que les cinq équipes de la section Tacks, celle des Cantonniers, sont toujours en vie en quart de finale? Quand on vous parle de la puissance de cette division!

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer