Victoire des Cantonniers en prolongation

Les Cantonniers ont eu besoin de 46 lancers... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

Les Cantonniers ont eu besoin de 46 lancers pour battre Tristan Côté-Cazenave et le Blizzard du Séminaire Saint-François.

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Les Cantonniers de Magog savent maintenant que le Blizzard du Séminaire St-François ne s'était pas présenté en Estrie avec l'intention de faire du tourisme. Les protégés de Félix Potvin ont eu besoin de tout leur petit change et de deux périodes de prolongation pour disposer du Blizzard par la marque de 4-3 et ainsi s'emparer d'une avance 1-0 dans cette série huitième de finale trois de cinq de la Ligue de développement midget AAA du Québec.

Le capitaine Christopher Benoît a joué les héros en enfilant l'aiguille dans la neuvième minute de jeu de la deuxième période de prolongation. C'était la première fois dans le match que les Cantonniers prenaient les devants. On peut dire que le moment était bien choisi.

En effet, avant de savourer cette victoire, les adolescents de Félix Potvin ont dû combler des déficits de 0-2 et 2-3. Olivier Mathieu, avec son second filet de la soirée, avait ramené les deux équipes à la case départ en provoquant l'égalité 3-3 dans la 13e minute du troisième engagement. Mathieu a profité de la générosité du cerbère Tristan Côté-Cazenave sur son but égalisateur. Jordan Chabot a été l'autre marqueur des gagnants.

Pour les visiteurs, Jérémy Rewes, Mikael Émond et Métis Roelens ont déjoué Alex D'Orio qui s'est repris après avoir fait cadeau d'un but lorsque le Blizzard a ouvert le pointage tôt au premier tiers.

Les deux gardiens ont été fort occupés. Les deux équipes ont dirigé un total de 87 lancers, dont 46 par les Cantonniers.

Le Blizzard surprend

Le Séminaire St-François ressemblait à tout sauf à une équipe de 12e position lors de la première rencontre de cette série. Préconisant un échec avant agressif et constant, les visiteurs ont provoqué plusieurs erreurs dans le camp des Cantonniers. Premiers sur la rondelle, gagnant la plupart des batailles à un contre un, les visiteurs ont longtemps eu le contrôle de la partie. C'est en prolongation que les Cantonniers ont le mieux paru.

« C'est vrai que nous avons disputé notre meilleur hockey en prolongation. Je pense que c'est un signe encourageant quand ton équipe parvient à jouer ses meilleures minutes quand le match est sur la ligne. Nos joueurs n'ont jamais paniqué », a commenté Félix Potvin qui a aussi donné crédit au Blizzard.

« Ils étaient prêts et effectivement, ils nous ont fait mal paraître à certains moments. On aura de petits ajustements à faire pour mercredi. Ils donneront tout ce qu'ils ont dans le ventre pour partir de Magog avec au moins une victoire. »

Auteur du but gagnant, le capitaine Christopher Benoît était soulagé. « Je ne suis pas prêt à dire que nous avons été surpris par le Blizzard. On connaît leur valeur. Ce qui nous a fait mal, ce sont les deux premiers buts que nous leur avons concédés. Pas la meilleure façon de commencer une série à la maison », a souligné Benoît qui a marqué le but gagnant en prenant son propre retour de lancer après avoir débordé le défenseur devant lui.

En bref

Qu'on le veuille ou non, la deuxième joute de cette série trois de cinq prévue mercredi soir à l'aréna de Magog viendra rapidement après ce premier match qui s'est terminé au bout de 90 minutes de jeu et à 22 h 30. Les joueurs des deux équipes étaient de toute évidence exténués en prolongation et ils auront peu de temps pour récupérer.

Même s'ils ont été moins menaçants en temps supplémentaire, les porte-couleurs du Blizzard tirent de partout sur la glace. Un gardien a tout intérêt à être prêt en tout temps face à l'équipe de Bryan Lizotte.

Les quelque 600 spectateurs qui ont été témoins de cette première rencontre savent maintenant pourquoi le jeune attaquant de 15 ans des Cantonniers Olivier Mathieu doit être considéré comme un des meilleurs espoirs en prévision du prochain repêchage de la LHJMQ. Mathieu a été le plus dangereux de son équipe dans cette première victoire et ne voulait rien savoir dans le feu de l'action.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer