Une gardienne de but fait la barbe aux garçons

La gardienne de but de l'Équipe Québec féminin... (Le Soleil)

Agrandir

La gardienne de but de l'Équipe Québec féminin Jane Gervais, qui fait partie de l'équipe Sherbrooke 2 en catégorie pee-wee BB, a récolté le jeu blanc, lundi soir à Québec.

Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Jane Gervais est habituée de jouer contre les garçons. La gardienne de but y réussit plutôt bien, étant la seule gardienne catégorie pee-wee BB cette saison en Estrie et aidant son équipe à occuper la deuxième place au classement général.

Lundi soir, au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, Jane a aidé sa formation, Équipe Québec féminin, à remporter la victoire 1-0 en prolongation, contre les Voltigeurs de Drummondville, grâce à une prestation inspirée.

Il faut dire que cette équipe toute féminine, dirigée par les médaillées olympiques Caroline Ouellette, Marie-Philip Poulin et Kim Saint-Pierre fait beaucoup jaser, dans la Vieille Capitale, depuis l'ouverture de la 57e édition du plus prestigieux tournoi de hockey pee-wee au monde.

L'idée de former une équipe entièrement féminine qui se mesurerait aux équipes masculines de ce tournoi a germé dans l'esprit de Caroline Ouellet au cours de la dernière année.

Lentement, elle a bâti un alignement regroupant les meilleures joueuses d'un peu partout au Québec.

Au total, ce sont quelque 200 joueuses qui ont été évaluées et scrutées à la loupe, lors du Tournoi de hockey féminin Célébration, avant les Fêtes. Seulement 19 filles ont été retenues en bout de piste.

Les filles évoluent dans la classe AA; après avoir perdu leur premier duel 2-0 contre une formation américaine dirigée par l'ancien joueur de la LNH Mark Messier, les Americans de New York, la semaine dernière au Centre Vidéotron, les filles sont demeurées en vie lundi grâce à leur victoire en prolongation.

« J'ai participé à la sélection avant les Fêtes, mais jamais je n'aurais pensé avoir des chances de faire l'équipe. Il y avait bien une cinquantaine de gardiennes à une clinique donnée par Kim Saint-Pierre. Finalement, j'ai fait partie des quatre finalistes qui ont été invitées à participer au match des étoiles, dans le cadre du tournoi de Caroline Ouellet. Tout s'est très bien déroulé! J'ai ensuite reçu un courriel qui confirmait que je faisais l'équipe; encore là, j'avais de la misère à y croire! », a précisé la jeune fille à La Tribune mardi soir, après l'entraînement de son équipe.

«Petite famille»

Débarquées à Québec la semaine dernière, les filles ont disputé un match préparatoire, match qu'elles ont remporté 3-0 contre la formation Inter B Doritos et ce, malgré le peu de temps de jeu collectif.

Le défi est malgré tout de taille pour cette formation féminine qui n'a pas eu l'occasion de jouer ensemble avant ce match préparatoire.

« Pour l'instant, ça va super bien. On a déjà l'impression de former une petite famille, la chimie est déjà bien installée. On s'est super bien débrouillées vendredi à notre premier match. Lundi, toutes les filles se sont retrouvées à l'aréna et on a réussi à gagner un match assez serré. »

« On a de grandes joueuses et on affrontait une équipe avec de petits joueurs, mais rapides. Il a fallu s'ajuster. La prolongation a vraiment été stressante pour tout le monde et quand Noémie Gaudreault a marqué, ce fut vraiment un moment magique », s'est-elle rappelé.

Les filles de Caroline Ouellet disputeront leur prochain match vendredi, toujours à l'aréna Marcel-Bédard de Beauport, contre San Jose ou Glenlake.

Mine de rien, elles ne sont qu'à deux victoires d'atteindre la finale de la catégorie AA, prévue pour dimanche au Centre Vidéotron.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer