Villeneuve a eu « un peu peur »

Le circuit Yvon-Duhamel était éclairé pour la première... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Le circuit Yvon-Duhamel était éclairé pour la première fois en plus de 20 ans.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(VALCOURT) De retour après deux ans d'absence, c'est avec un brin de sagesse que Jacques Villeneuve a amorcé le Grand Prix de Valcourt vendredi, lui qui a abandonné dès le deuxième tour de la finale Pro Champ440.

Contraint de rouler en milieu de peloton sur un circuit Yvon-Duhamel éclairé pour la première fois en plus de 20 ans, le pilote de Saint-Cuthbert dit avoir eu « un peu peur » sous les réflecteurs et a préféré conserver ses énergies - et sa santé - pour les courses de la fin de semaine. « Ce sont des excuses de pépères, a-t-il d'abord déclaré. Ce n'est pas ma machine qui a brisé, c'est moi. »

« Quand j'ai vu que je n'étais pas là, que je ne voyais pas en avant de moi et qu'il fallait que je me batte dans la boucane pour revenir, ça ne me tentait pas. Je ne voulais pas courir après le trouble ce soir. On va appeler ça l'intelligence de la vieillesse », a souligné Villeneuve, qui a connu sa part d'accidents par le passé.

« Quand tu te plantes en plein jour, les secouristes peuvent te retrouver facilement, tandis qu'en soirée c'est plus dur », a-t-il blagué.

Plus sérieusement, Jacques Villeneuve a tenu à s'excuser. « Je suis désolé pour tout le monde, les commanditaires et le public. On va se concentrer sur les prochaines courses. »

La victoire est allée au pilote manitobain Travis MacDonald, qui a parcouru les 800 m de l'ovale glacée en 3:59,923 minutes. « Ça commence le week-end de la bonne façon! J'ai pourchassé Felipe Roy-Lalonde jusqu'à ce que je sois en mesure de le dépasser et après je me suis accroché à la première place et ça a fonctionné! » s'est réjoui le champion du vendredi.

« C'est spécial de gagner ici. C'est tout un accomplissement de l'emporter à Valcourt, pour mon équipe et moi. »

Steven Marquis, de Cookshire, a quant à lui pris le 5e rang avec un temps de 4,12:235 minutes, un résultat qui le satisfaisait amplement après avoir connu des ennuis en semi-pro champ, où il a pris le troisième rang.

« J'ai connu un mauvais départ, mais la machine allait mieux que dans mes autres courses. Je suis quand même très satisfait. Finir en cinquième place dans le pro, ça finit bien la journée. »

Le Drummondvillois Jason Lavallée l'a suivi un peu plus de deux secondes plus tard pour prendre le 6e rang.

Dans les autres compétitions, Iain Hayden a remporté la troisième manche de la Triple couronne en classe Pro Open de snocross et a arraché du même coup la coupe Marcel-Fontaine à Danny Poirier, vainqueur de l'an dernier à Valcourt.

Yanick Boucher, en classe Pro Lite, et Francis Pelletier, en classe Sport, ont été les autres vainqueurs lors des finales de la Triple couronne. Les autres champions du vendredi en snocross sont Alissah Ashline (dames), Isaac St-Onge (junior14-15), Francis Pelletier (sport600), Tim Tremblay (open600), Michel Caplette (vet30+). Sur l'ovale, Jocelyn Lessieur (combo), Corey Baker (outlaw600), Marcel Savard (sport formula 500) se sont imposés dans leur catégorie respective.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer