Dean Moriarity à Sherbrooke pour gagner

Le Québécois Dean Moriarity tentera d'empocher un maximum... (Spectre, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Le Québécois Dean Moriarity tentera d'empocher un maximum de points à Sherbrooke afin de grimper au classement de la Coupe Riders.

Spectre, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le Québécois Dean Moriarity sera à surveiller ce samedi lors de la deuxième édition de la Coupe Riders de Sherbrooke. Mais la compétition sera féroce et il le sait.

Si vous souhaitez suivre les exploits de Dean Moriarity, impossible de le manquer. Cherchez l'homme en rose et vous le trouverez. Par son style fougueux et ses couleurs éclatantes, le petit patineur sait se faire remarquer.

Sinon, il suffira de regarder vers le podium pour l'apercevoir. Parce qu'il a de bonnes chances de participer à la finale. Et peut-être même de la gagner. Du moins, c'est son objectif.

« Je participe à cette étape pour terminer dans les premières positions et gagner la course, explique le patineur de LaSalle. Le circuit cette année est rapide, mais aussi très technique. Je veux en profiter pour amasser le plus de points possible afin de rattraper les meneurs au classement. »

Scott Croxall et Cameron Naasz se trouvent tout juste devant lui en ce qui concerne le pointage cumulatif. Les deux patineurs seront évidemment à surveiller.

Croxall est le meneur actuel et champion du monde en 2015 et Cameron Naaszétait le meneur jusqu'à la Coupe Riders de Bathurst.

« Ils sont très rapides! Je crois que Scott et Cameron possèdent aussi d'excellentes chances de remporter la course à Sherbrooke, tout comme le représentant local Steven Cox, qui connaît très bien la piste pour l'avoir bâtie avec Christian Papillon. Mais je vais tout donner pour terminer au premier rang. »

«Sherbrooke, c'est tout près de chez moi. Je pourrai compter sur le support de mes proches.»


Son frère jumeau, Dylan, avait dominé le mont Bellevue en grimpant sur la plus haute marche du podium en 2015. Cette fois, il devra rater la compétition, lui qui est blessé à la hanche.

« Sherbrooke, c'est tout près de chez moi. Je pourrai compter sur le support de mes proches puisqu'ils seront présents. J'ai bien aimé aussi la nouvelle piste. Christian Papillon fait toujours un très bon travail! » mentionne Moriarity.

Notons que les athlètes présents à Sherbrooke proviennent principalement du Canada et des États-Unis, mais aussi de la Suisse, de la Finlande, des Pays-Bas et même de l'Australie et du Japon.

Matt Johnson, avec un premier podium à Bathurst, la Sherbrookoise Jeanne Chouinard qui visera un troisième podium en trois courses et Jacqueline Legere, meneuse au Championnat du monde 2016, seront les autres athlètes à surveiller.

En faveur d'une piste permanente

Dean Moriarity espère évidemment que Sherbrooke aille de l'avant dans le projet de piste permanente sur les pentes du mont Bellevue.

« Ce serait fantastique, lance-t-il. Cela permettrait à notre sport de mieux se développer parce que présentement, la seule piste permanente se trouve en Finlande. C'est un peu loin... Bref, l'endroit deviendrait rapidement une attraction et serait très populaire. »

Pour s'entraîner en vue des différentes compétitions du circuit Red Bull Crashed Ice, Dean Moriarity doit jouer au hockey, faire du ski et enfiler les patins à roues alignées afin de se rendre dans un parc à planche à roulettes.

« Ce sport mérite de gagner en popularité, croit-il. Il ne manque qu'un endroit où pratiquer notre sport. Il amène des sensations indescriptibles. On y développe de nombreuses habiletés et personnellement, j'ai un plaisir fou à faire de la descente extrême. Il y aurait beaucoup plus d'adeptes si ce sport était plus accessible. »

Athlètes à surveiller à la Coupe Riders

Scott Croxall: meneur actuel et champion du monde en 2015Cameron Naasz: était le meneur jusqu'à la Coupe Riders de BathurstDean Moriarity: troisième au classement généralMatt Johnson: premier podium à BathurstJeanne Chouinard: sherbrookoise visant un troisième podium en trois coursesJacqueline Legere, meneuse au championnat du monde 2016.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer