• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Jeux du Québec d'été : une opportunité pour Thetford Mines 

Jeux du Québec d'été : une opportunité pour Thetford Mines

La Ville de Thetford Mines entrevoyait plus 2019... (Photo fournie, Jeux du Québec)

Agrandir

La Ville de Thetford Mines entrevoyait plus 2019 ou 2020 pour la présentation d'une Finale des Jeux du Québec, mais une opportunité s'est présentée pour l'été 2018.

Photo fournie, Jeux du Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Nadeau
La Tribune

(Thetford Mines) La Ville de Thetford Mines entrevoyait plus 2019 ou 2020 pour la présentation d'une Finale des Jeux du Québec, mais une opportunité s'est présentée pour l'été 2018. Comme il n'y avait aucune candidature, Sports Québec avait fait des approches auprès de quelques villes, mais sans succès. Rimouski avait manifesté un certain désir, mais annoncé par la suite qu'elle se retirait du processus.

Ayant eu vent de cette nouvelle, le maire de Thetford Mines, Marc-Alexandre Brousseau, a décidé de faire des démarches. « J'ai assisté dernièrement à un événement où je me suis retrouvé assis avec le président de Sports Québec pendant deux heures. Ç'a alimenté une certaine discussion et quand Rimouski a annoncé son désistement, il y a eu des contacts de fait avec Sports Québec. »

Pour Thetford Mines, la présentation d'une finale des jeux du Québec est une belle occasion de provoquer de l'achalandage. « Avec la construction d'un hôtel et du centre des congrès, on doit se lancer dans l'événementiel pour provoquer de l'achalandage et améliorer la perception que les gens ont de la ville », a indiqué le premier magistrat.

Contrairement à 2003, on n'envisage pas l'implication de la MRC. « C'est uniquement la Ville de Thetford Mines. On est capable de tout tenir ici. Si jamais on doit sortir à l'extérieur, ce sera de façon exceptionnelle. D'ailleurs, le programme des jeux d'été compte moins de sports qu'en 2003 ayant été allégé parce que c'était lourd pour les milieux hôtes », a précisé le maire Brousseau.

Pour ce qui est du financement, la Ville avait déjà prévu un budget pour ses infrastructures. « Nous avons budgété cette année des montants importants parce qu'il y avait un programme au ministère des Loisirs et du Sport pour remettre à jour nos infrastructures sans savoir si on serait accepté ou pas. Si jamais on entre dans le programme des Jeux, du Québec, la question ne se pose plus. Les subventions viennent pour les immobilisations quand une ville est choisie comme milieu hôte. »

La prochaine étape est la préparation de la mise en candidature qui consiste à valider les sites à utiliser et les engagements financiers de la Ville. Sports Québec n'a pas établi une date précise pour confirmer sa réponse, mais de toute évidence, ce sera avant les premiers jours de l'été.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer