Le biathlon à l'honneur

Richard Duquette et Céline Caron accompagnent Léo Grandbois... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Richard Duquette et Céline Caron accompagnent Léo Grandbois (au centre), récipiendaire du titre de l'Athlète masculin de l'année sur la scène nationale.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Si l'on savait déjà que la Mecque du biathlon se trouvait en région, la razzia du Club de biathlon de l'Estrie effectuée lors du 35e gala du Mérite sportif de l'Estrie nous le prouve encore une fois.

À lui seul, ce club a obtenu trois prix mercredi soir. D'abord, Sandrine Charron a remporté les grands honneurs dans la catégorie Entraîneur excellence. Ensuite, sa soeur Érika a reçu le prix remis au bénévole de l'année. Et finalement, Léo Grandbois a été nommé l'athlète masculin de l'année sur la scène nationale.

« Nos athlètes connaissent du succès et je ne suis pas seule pour les aider, a spécifié Sandrine Charron, qui s'est adressée à la foule à partir de Canmore en Alberta. J'ai toute une équipe derrière moi, dont plusieurs parents et de nombreux partenaires. Sans eux, ce serait beaucoup plus difficile. Je remercie d'ailleurs tout ce monde qui nous appuie d'année en année. Je voudrais aussi souligner l'effort de nos athlètes. C'est toujours agréable de travailler avec eux. »

Cumulant plus de 24 ans d'expérience, Sandrine Charron pilote aussi l'équipe du Québec et a supervisé le travail de nombreux athlètes reconnus, comme Jules Burnotte, Charlotte Hamel, Vincent Blais et Léo Grandbois.

Ce dernier est d'ailleurs le meilleur de la catégorie 15-16 ans au pays. Aux dernières étapes de la Coupe Québec, il a terminé au premier rang en battant les meilleurs du Canada et des États-Unis.

« On a tellement de bonnes personnes au sein du Club de biathlon de l'Estrie. C'est plaisant de les côtoyer et encore plus motivant de s'entraîner. Tous ces prix ajoutent encore plus de lustre sur le Club de biathlon de l'Estrie », note Léo Grandbois, qui participera à la plus grande compétition de sa jeune carrière prochainement.

« Je quitte dimanche pour la Norvège afin de prendre part aux Olympiques de la jeunesse. J'ai été sélectionné parmi tous les meilleurs du Canada. J'ai obtenu le premier rang. J'aurais pu participer aux Mondiaux, mais j'aurais été fatigué pour les Olympiques. Je devais faire un choix! » précise-t-il.

Très impliquée également auprès des athlètes estriens, Érika Charron a assuré le leadership d'un programme de développement provincial.

« Tous ces prix nous motivent encore plus, dit-elle. Mais notre plus grande motivation, c'est le fait de côtoyer des gens formidables. Il y a un bel esprit de famille au sein du Club et tout est orienté vers les jeunes. Nous savons que le plaisir sera toujours au rendez-vous. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer