Mérite sportif: des exploits et plein d'espoirs

Le nouveau ministre délégué aux Loisirs et aux... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Le nouveau ministre délégué aux Loisirs et aux Sports, Luc Fortin, a lancé un vibrant pladoyé en faveur de l'obtention des Jeux de la Francophonie, mercredi soir, lors du Mérite sportif de l'Estrie. Ici, il remet à Daniel Jacques le Victor catégorie club par excellence au Club d'athlétisme de Sherbrooke. Érika Charron complète le trio.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Il y avait plus d'une raison de célébrer mercredi soir au Delta de Sherbrooke lors de la 35e édition du Mérite sportif de l'Estrie. D'abord, la remise de 17 Victor aux athlètes, bénévoles, officiels, organismes et manifestation sportive qui ont marqué l'année 2015.

Ensuite, le surlignement à grand trait du travail des bénévoles, menés par l'ancien maire Jean Perrault, qui a concrétisé une première cohorte de nominés pour le Panthéon des sports de Sherbrooke, un idéal qui était dans les cartons à l'origine du Mérite sportif de l'Estrie, il y a de ça 35 ans.

Un gala du 35e animé comme toujours par Jean Arel, fondateur du Mérite sportif de l'Estrie en compagnie de Michel Dessureault, devant un parterre bondé, soit quelque 600 personnes.

Mais aussi un gala qui a permis au tout nouveau ministre délégué aux Loisirs et aux Sports et ministre région de l'Estrie, Luc Fortin, une première allocution publique. Il a livré un vibrant plaidoyer pour l'obtention des Jeux de la Francophonie 2021 à Sherbrooke.

C'est la première fois dans l'histoire du Québec qu'il y a un seul et même ministre délégué aux Loisirs et aux Sports, et M. Fortin entend bien profiter de l'occasion.

« Vous êtes les premiers acteurs, les ambassadeurs du monde sportif de l'Estrie et je suis honoré d'être ici. (Avec le retrait de la candidature de La Guadeloupe) Sherbrooke est en très bonne position pour obtenir les Jeux de la Francophonie et à la fin du mois, je vais me déplacer avec le maire de Sherbrooke Bernard Sévigny, l'ex premier ministre du Québec Jean Charest, en Côte d'Ivoire, pour plaider la cause de Sherbrooke et on va tout faire pour convaincre les états membres de la francophonie de nous accorder les Jeux de la Francophonie en 2021. Ce sera un dossier prioritaire pour moi. Et c'est avec vous qu'on va réaliser ça », a-t-il dit sous une salve d'applaudissements.

En ce sens, M. Fortin a encensé le travail de fond effectué par Jacques Petit, d'Excellence sportive Sherbrooke, qui pilote le dossier de candidature de Sherbrooke pour l'obtention des Jeux de la Francophonie. M. Petit a reçu plus tard en soirée le Victor spécial, tel que voté par le comité des sages du Mérite sportif de l'Estrie.

Grands honneurs pour Bélanger et Boisvert-Lacroix

Dans les grandes catégories, Josée Bélanger (athlète féminin de niveau international) et Alex Boisvert-Lacroix (athlète masculin de niveau international) ont été honorés pour leurs prestations inspirées en 2015.

La première fut la première Québécoise à marquer un but pour l'équipe féminine nationale de soccer, lors de Coupe du Monde FIFA de l'été dernier, disputée au Canada. Bélanger est présentement aux États-Unis où elle participe à un camp de sélection de l'équipe canadienne en vue des Jeux olympiques de Rio, l'été prochain.

Quant à Alex Boisvert-Lacroix, il a inscrit une première victoire au 500 mètres de la coupe du monde à Calgary, avec des records personnels à ses trois courses. Il est aussi champion canadien sur 500m et 1000 m, un exploit pour le jeune homme qui patinait autrefois en courte piste. Boisvert-Lacroix se prépare actuellement pour les Championnats du monde, disputés en Russie.

Enfin, le coup de coeur du comité de sélection pour 2015 fut décerné au pédiatre Sébastien Roulier; avantageusement connu en région et un peu partout dans le monde pour ses courses longues distances, il s'est distingué l'année dernière en réalisant l'impensable exploit d'effectuer, à la course, 25 montées et descentes du mont Orford. Un défi réalisé au profit de Leucan Estrie et qui représentait l'équivalent de 12 250 mètres en 24 heures.

Partager

À lire aussi

  • Le biathlon à l'honneur

    Sports

    Le biathlon à l'honneur

    Si l'on savait déjà que la Mecque du biathlon se trouvait en région, la razzia du Club de biathlon de l'Estrie effectuée lors du 35e gala du Mérite... »

  • Parfaits jusqu'au bout, les Cougars

    Sports

    Parfaits jusqu'au bout, les Cougars

    Cette fois, si l'équipe de football du Collège Champlain ne gagnait pas le titre de l'équipe provinciale de l'année, elle aurait pu mettre une croix... »

  • Un Victor Spécial pour Jacques Petit

    Sports

    Un Victor Spécial pour Jacques Petit

    « Il était temps! » a lancé mercredi le président du Mérite sportif de l'Estrie, Jean Arel, en dévoilant l'identité du prochain récipiendaire du... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer