Maude-Aimée Leblanc s'attaque à Ocala

Maude-Aimée Leblanc estime que le terrain d'Ocala, où... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Maude-Aimée Leblanc estime que le terrain d'Ocala, où sera disputé le Championnat Coates, convient bien au style de golf qu'elle pratique.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La 31e position (à égalité) récoltée par Maude-Aimée Leblanc le week-end dernier à la Classique Pure Silk, premier tournoi de la saison 2016 de la LPGA, est son deuxième meilleur résultat en carrière.

Leblanc pourra bâtir sur ce premier résultat plus qu'intéressant dès cette semaine en Floride, où le Championnat Coates sera disputé sur les allées du club de golf Golden Ocala, à compter de mercredi.

En 2012, Leblanc avait terminé au 29e rang de la Classique Shoprite, un tournoi qui ne comptait cependant que trois rondes. Elle y avait ramené un cumulatif de +1.

Son cumulatif de -7 aux Bahamas fut son meilleur résultat en carrière lors d'un tournoi de quatre rondes.

Dire que la jeune Sherbrookoise a amorcé sa saison 2016 en force est un euphémisme.

Mais pas de temps à perdre en palabres, Leblanc amorce mercredi un tournoi qui se complétera exceptionnellement samedi, Super Bowl oblige.

« Dans l'ensemble, je suis assez satisfaite. J'ai été constante dans mes coups pour la plupart du temps. Les deux premiers jours du tournoi ne furent pas faciles, à cause du vent, mais je m'en suis bien tiré. Lors de la dernière ronde, les organisateurs du tournoi ont raccourci plusieurs trous, afin que les filles ramènent des cartes plus basses; malheureusement, j'ai eu de la misère avec mon bois de départ, j'ai pris un certain temps à prendre mon rythme », a-t-elle indiqué à La Tribune.

Leblanc était de retour sur le terrain lundi, en prévision du Championnat Coates, seul moment où elle pourra jouer le terrain avant l'événement, le pro-am occupant tout l'espace mardi.

Le Golden Ocala, propriété de la famille Roberts, est de construction assez récente de la main de Ron Garle, et il a cette particularité de reproduire certains trous des plus prestigieux clubs au monde, comme l'Augusta National, Saint-Andrews et le Baltusrol.

« C'est la première fois que je dois jouer deux tournois consécutifs avec peu de repos entre les deux. D'habitude, on prend congé le lundi; cette fois-ci, il faut s'ajuster, c'est la même situation pour toutes les filles. »

« J'ai pu disputer une ronde de pratique à Ocala avant de quitter pour les Bahamas; c'est un terrain plus long, avec des verts très durs, qui avantagent une golfeuse comme moi qui a une balle très haute. C'est un terrain ouvert, mis à part deux ou trois trous. »

Maude-Aimée Leblanc, actuellement 399e au classement Rolex, profitera d'un congé après ce tournoi, puisqu'elle ne disputera pas les prochains tournois, programmés en Asie et en Australie à moins, bien sûr, d'obtenir une invitation.

« Je vais disputer 17 ou 18 tournois en 2016, un calendrier qui peut changer selon mes performances. Normalement, je devrais jouer mon prochain tournoi en Arizona, à la Coupe Founders. »

« Pour l'instant, ça va bien, je travaille fort et c'est le fun de voir que tout ça commence à rapporter. L'important, par la suite, c'est la constance. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer