Le basket en mode séduction

L'ancien pivot étoile Dikembe Mutombo, qui a notamment... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

L'ancien pivot étoile Dikembe Mutombo, qui a notamment porté les couleurs des Nuggets de Denver, des Hawks d'Atlanta et des 76'ers de Philadelphie entre 1991 et 2009, s'était déplacé pour faire la promotion du sport qui l'a rendu célèbre.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Il est déjà plutôt rare de croiser un colosse de 2,18m et 260lb, c'est d'autant plus vrai lorsqu'il s'agit d'une ancienne gloire de la NBA.

C'est pourtant la chance qu'ont eue plus de 500 Sherbrookois vendredi et samedi, lors de la tournée pancanadienne de la NBA organisée en marge du Match des étoiles qui aura lieu le 14 février prochain, à Toronto. L'ancien pivot étoile Dikembe Mutombo, qui a notamment porté les couleurs des Nuggets de Denver, des Hawks d'Atlanta et des 76'ers de Philadelphie entre 1991 et 2009, s'était déplacé pour faire la promotion du sport qui l'a rendu célèbre.

«Nous participons à des camps de basketball avec la jeunesse et ça va très bien jusque là. On a même vu quelques talents et de bons joueurs qui essaient de se développer pour peut-être un jour se retrouver dans la NBA», a déclaré celui qui a été intronisé au Temple de la renommée en 2015.

En plus des camps de basketball tenus avec les plus petits vendredi, un concours d'habileté se déroulait samedi donnant la possibilité de gagner des billets pour un aller-retour toutes dépenses payées à Toronto pour assister au match des étoiles.

Du succès au Canada

Même si le prochain match des étoiles ne comportera que des Américains pour la première fois en 16 ans, Mutombo croit que le basketball est en effervescence au Canada et qu'il ne faudra pas attendre très longtemps avant de revoir un Canadien parmi les meilleurs du circuit Silver.

«Il y a beaucoup de jeunes qui veulent apprendre le basketball et qui veulent se développer dans ce sport-là. Il faut seulement y mettre des efforts et encourager la coordination entre eux et leurs parents pour les engager dans ce sport. Le Canada a beaucoup de centres sportifs et de terrains où les jeunes peuvent pratiquer. Avec le succès des Raptors au cours des dernières années, le basketball se développe très bien ici et le match des étoiles va contribuer à ce succès.»

«Lors des deux derniers repêchages, il y a beaucoup de jeunes Canadiens qui ont été choisis, ce qui montre que l'équipe du Canada aura la chance d'aller très loin. Et ça montre que le basketball se développe dans votre pays.»

Il ne cache pas que la ligue est tout de même en campagne de séduction, tant à l'intérieur des États-Unis qu'à l'étranger.

«Notre souci, c'est que le basketball devienne l'un des sports les plus populaires au monde», résume-t-il.

Ce qu'il a dit...

Sur le style de jeu pratiqué aujourd'hui :

«Il y a une très très grande différence avec le temps où je jouais : le système de jeu a changé. La nouvelle génération essaie de jouer dehors, plus à partir des trois points. À mon époque, tout se passait à l'intérieur et c'était du jeu très physique. Il y a un grand écart. Les athlètes sont très minces aujourd'hui, ils sont loin d'être costauds comme les Hakeem Olajuwon, Patrick Ewing, Alonzo Mourning ou Shaquille O'Neal contre qui je jouais.»

«Les matchs aujourd'hui se gagnent avec la vitesse. À l'époque c'était une partie de tempo. On avait des matchs de 90 points, parfois même 68 points, tandis qu'aujourd'hui on atteint les 130 points. À mon époque, ça ne serait pas arrivé, parce qu'on aurait cassé le joueur qui fait plus de 30 points le plus tôt possible!»

Sur le meilleur entre Michael Jordan et Lebron James :

«Je crois toujours que Michael est le meilleur; on ne pourra jamais le comparer à personne et il a gagné six championnats. Lebron James est tout de même le meilleur de son époque. Mais si on continue comme ça, on pourrait se demander si quelqu'un a été meilleur que Bill Russel, qui a gagné 11 championnats. La question qu'il faut se poser, c'est qui était le meilleur quand toi tu as gagné?? Ça, c'est l'important.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer