L'Albatros plumé par les Cantonniers

Olivier Mathieu (à la droite du filet) des... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Olivier Mathieu (à la droite du filet) des Cantonniers a inscrit trois buts, tout comme son coéquipier Félix Meunier, dans la victoire de 8-0 des Magogois dimanche sur l'Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Si le premier match des Cantonniers de Magog en 2016 est un aperçu de ce qui attend la visite au cours des prochaines semaines à l'aréna de Magog, force est d'admettre que l'adversaire devra être bien armé pour s'aventurer dans le château fort de la troupe de Félix Potvin. L'Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup l'a appris à ses dépens dimanche après-midi en étant rossés 8-0 par les Magogois.

Une victoire signée Félix Meunier (3-1), Olivier Mathieu (3-0), Sacha Roy (2-0) qui se sont partagé tous les buts des gagnants, sans oublier Alex D'Orio qui a effectué 34 arrêts pour son troisième coup de pinceau de la campagne, son deuxième à ses trois derniers départs.

Dès la deuxième minute de jeu Olivier Mathieu a clairement indiqué que la journée serait longue pour les visiteurs quand il a complété un jeu parfaitement orchestré par ses compagnons de trio Jakob Breault et Jordan Chabot.

Félix Meunier, avec des tirs foudroyants dont lui seul connaît la recette, et le défenseur Sacha Roy, qui s'est donné des airs de Bobby Orr, ont largement contribué au supplice de l'Albatros. Et quand ces derniers bourdonnaient autour de la cage d'Alex D'Orio, celui-ci s'est dressé telle une muraille infranchissable.

« Les gens qui n'ont pas vu la partie seront tentés de dire que ce fut l'affaire de trois ou quatre joueurs, mais ce n'est pas vraiment comme ça que ça s'est passé. Il ne faut pas se fier uniquement au sommaire. Tous les joueurs ont contribué d'une façon ou d'une autre en provoquant des revirements, d'autres en appliquant une bonne pression sur leurs joueurs ou en créant des chances de marquer pour leurs coéquipiers. Et quand ce fut le temps de jouer un peu plus physique, les gars l'ont fait. Alex aussi a fait sa part avec des arrêts impressionnants », a résumé Félix Potvin.

Un message

Dans le vestiaire des gagnants, tous s'entendaient pour dire que l'équipe voulait envoyer un message clair en ce début d'année. « Une victoire ne fera pas une saison, mais c'était important de repartir en livrant une solide performance et envoyer un message que ce sera difficile de nous affronter. Les gars n'étaient pas trop rouillés et on jouait avec confiance. C'est bon signe », de déclarer conjointement Félix Meunier et Olivier Mathieu.

Alex D'Orio aussi se réjouissait. « Nous étions prêts. Un blanchissage, c'est l'affaire de toute une équipe. C'est comme ça qu'on va livrer des bonnes batailles », a affirmé le vétéran gardien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer