Fini la rigolade chez les Cantonniers

Avec 41 points, les troupiers de Félix Potvin... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Avec 41 points, les troupiers de Félix Potvin détiennent le 7e rang du classement général.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Mine de rien, la saison régulière de la Ligue de développement midget AAA du Québec tire déjà à sa fin. Avec seulement 12 rencontres à disputer d'ici le 19 février alors qu'ils clôtureront leur calendrier à St-Hyacinthe contre les redoutables Gaulois du Collège Antoine-Girouard, force est d'admettre que le temps n'est plus à la rigolade chez les Cantonniers de Magog.

Au classement, tout peut survenir encore pour la formation magogoise. Avec 41 points, les troupiers de Félix Potvin détiennent le 7e rang du classement général, mais seulement six points derrière les Grenadiers de Châteauguay, installés au troisième échelon. Et s'ils regardent dans le rétroviseur, les Cantonniers réaliseront que Trois-Rivières, Gatineau et Charles-Lemoyne les pourchassent. À part les Élites de Jonquière et les Forestiers d'Amos qui occupent les deux extrémités du classement, bien malin celui qui pourrait prédire l'issue du classement final.

« Je ne me tracasse pas l'esprit pour savoir où on se situera au classement à la fin de la saison. C'est certain qu'on regarde devant nous et qu'on veut rattraper les équipes qui sont à notre portée. Cependant, c'est tellement serré que tous les scénarios sont possibles. Une défaite que tu ne mérites pas et te voilà deux rangs plus bas au classement. Ça s'apparente drôlement à des joutes de série six semaines avant le temps. Ça ne peut que nous rendre meilleurs, mais nous avons à nous questionner pour savoir jusqu'où on veut aller et avec quelle attitude », a commenté Félix Potvin.

Manque de constance

S'il a vu son équipe se redresser en décembre après un mois de novembre désastreux, le mentor magogois affirme sans détour qu'il ne se contentera pas de si peu. « Parce que nous avons manqué de constance contre les équipes de premier plan. Prenez juste le Challenge CCM. On excelle contre Châteauguay, mais on s'écroule le lendemain contre Gatineau parce que certains joueurs se contentent de faire acte de présence, sans plus. Cela ne doit plus se produire. Nous devrons tous être sur la même page en tout temps sans quoi on s'écrasera dans le mur. C'est aussi simple que ça », soutient Potvin.

Pour leur premier match de l'année 2016, les Cantonniers accueilleront l'Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup dimanche après-midi. Ça ne peut mieux tomber considérant qu'avant le match que Notre-Dame disputera samedi à Laval-Montréal, l'Albatros et les Cantonniers accumulaient le même nombre de points au classement. « Voilà une équipe qu'on peut rattraper et même dépasser », d'enchaîner Potvin qui n'a vu aucun de ses joueurs prendre la route de la LHJMQ de façon définitive durant les Fêtes et la période de transactions de ce circuit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer