Slight déçu, mais optimiste

Gabriel Slight n'aura pas la fin de saison... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Gabriel Slight n'aura pas la fin de saison qu'il anticipait mais il assure qu'il ne s'amène pas à Drummondville à reculons.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Gabriel Slight ne l'attendait pas ce coup de fil de Martin Mondou lui annonçant qu'il n'était plus un Cataracte. À 20 ans, l'attaquant originaire de Rivière-du-Loup devait être l'une des pièces maîtresses de cette poussée shawiniganaise vers la conquête de la Coupe du Président. L'espace d'un instant, il a dû se résigner à terminer son stage junior avec une équipe en reconstruction.

« Je ne m'y attendais pas. Martin Mondou m'a expliqué le contexte et j'ai bien compris. Je ne vais pas à Drummondville à reculons, mais c'est sûr que c'est difficile de quitter une formation qui était première de sa division et qui venait d'aller chercher de bons joueurs comme (Dmytro) Timashov. L'équipe était promise à un bel avenir », indique-t-il.

La poussière a commencé à retomber depuis la transaction et Slight s'est fait de nouveaux amis en inscrivant un but à son tout premier match dans son nouvel uniforme. Il s'adapte graduellement à sa nouvelle réalité.

« Ça va bien, j'ai été bien accueilli et les entraîneurs m'ont tout de suite fait confiance. En tant que joueur de 20 ans j'aurai à amener de la constance, de l'offensive et à montrer l'exemple aux plus jeunes », raconte-t-il.

Comme la majorité des joueurs de la LHJMQ, Slight rêve à la LNH et ce n'est pas parce qu'il n'a pas été repêché qu'il ne continue pas d'espérer. Plusieurs joueurs ont obtenu des invitations et ont percé l'alignement sans passer par les séances de sélection. À cet égard, il aura certainement plus de responsabilités à Drummondville, donc plus de chances de se faire remarquer.

« Mon rôle sera certainement plus important, je serai utilisé à quatre contre quatre. Ce ne pourra qu'être positif pour ma carrière, suggère-t-il. Pour ce qui est des séries, nous avons une équipe qui travaille fort et je ne serais pas surpris que l'on remporte la première ronde ».

Des transactions mineures

Les Voltigeurs ont mis fin à leur période de transactions en complétant deux échanges relativement mineurs. Ils ont d'abord cédé un choix de huitième ronde aux Huskies de Rouyn-Noranda afin de mettre la main sur l'attaquant de 19 ans Vincent Chapleau, puis ils ont cédé Emmanuel Aucoin au Titan d'Acadie-Bathurst en retour du défenseur Xavier Vinetti.

Les Drummondvillois espéraient mettre le grappin sur un arrière de 18 ans et ils considéraient que le prix à payer pour Vinetti était acceptable. En 30 rencontres dans le Circuit Courteau, le Montréalais est toujours en quête d'un premier point. Il en est à sa troisième formation. C'est donc dire que les Voltigeurs n'ont pas obtenu ce qu'ils recherchaient pour les services d'Anthony DeLuca et que ce dernier devra demeurer dans la ECHL. Les Rouges obtiendront un choix de premier tour en guise de compensation.

Après nous avoir habitués à des coups d'éclat en tombée de rideau, les Tigres de Victoriaville aussi ont été particulièrement tranquilles au cours de la journée de mercredi. Ils ont fait l'acquisition de Pierre-Olivier Demers, un défenseur de 18 ans qui évoluait avec l'Océanic de Rimouski. En retour, ils ont sacrifié un choix de cinquième ronde au prochain repêchage.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer