Une équipe à l'image de coach Richardson

Bruce Richardson estime que ses Tigres sont davantage... (La Triubne, archives)

Agrandir

Bruce Richardson estime que ses Tigres sont davantage à son image avec les dernières transactions.

La Triubne, archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Victoriaville) Les Tigres de Victoriaville jouent du bien meilleur hockey depuis qu'ils ont envoyé Samuel Blais et Gabriel Gagné sous d'autres cieux. Dimanche, ils ont remporté un quatrième gain consécutif devant leurs partisans, cette fois par la marque de 6-4 face au Titan d'Acadie-Bathurst.

Acquis dans la transaction envoyant Gagné à Shawinigan, James Phelan a été l'un des acteurs importants de ce gain, inscrivant ses deux premiers filets avec sa nouvelle équipe, dont celui de la victoire en fin de troisième période.

« Nous avons disputé un très bon match, nous avons été compétitifs pendant 60 minutes. Si nous avions été un peu plus opportunistes, nous aurions marqué encore plus de buts. C'est une performance très encourageante », commente l'entraîneur-chef des Félins, Bruce Richardson.

Ce dernier aime bien la façon dont son équipe se comporte depuis que Phelan, Alexandre Goulet, Vincent Lanoue et Daniel Krenzelok sont venus bonifier l'alignement. Il estime avoir une équipe davantage à son image.

« Les changements nous ont permis d'obtenir des joueurs qui concordent mieux avec notre identité. Nous pouvons jouer à quatre lignes, notre éthique de travail est meilleure et nous jouons d'une manière que j'adore », ajoute l'instructeur.

Maxime Comtois a encore une fois démontré l'ampleur de son talent, marquant un but, en plus de se faire complice de trois autres. Il compte déjà 39 points cette saison, un sommet chez les joueurs de 16 ans dans la LHJMQ.

Passera, passera pas les douanes?

Par ailleurs, les Tigres ont obtenu la confirmation que l'agitateur Jake Schultz se joindra à l'équipe au cours de la prochaine semaine. Même s'il avait été sélectionné à l'issu du dernier camp, l'Américain de 19 ans n'avait pu intégrer l'alignement, se voyant refuser l'accès au Canada en début de saison. Reste à voir si cette fois il obtiendra plus de chance avec les douaniers cette fois. Schultz aurait un casier judiciaire un peu contraignant.

Les Félins devront toutefois faire une croix sur Alexandre Payusov, les pourparlers ayant achoppé. Le prolifique attaquant avait signifié son intention de venir jouer à Victoriaville, mais a finalement obtenu une bourse d'études afin de jouer dans la NCAA.

« J'aurais vraiment aimé qu'il décide de venir jouer ici, mais il a décidé de rester aux États-Unis. C'est son rêve et nous sommes qui pour l'empêcher de le vivre? Nous respectons sa décision et lui souhaitons la meilleure de chance », résume Richardson.

Dominic Ricard... (La Tribune, archives) - image 2.0

Agrandir

Dominic Ricard

La Tribune, archives

Trop peu trop tard pour les Voltigeurs

Tirant de l'arrière 3-0 après 40 minutes de jeu, les Voltigeurs de Drummondville ont tenté une remontée tardive, mais ont finalement manqué de temps. Ils ont baissé pavillon 3-2 face à l'Océanic de Rimouski, devant leurs partisans.

« S'il y a un point positif, c'est que nous avons fait preuve de caractère en troisième. Nous n'avons pas baissé les bras et il s'en est fallu de peu pour qu'on crée l'égalité », analyse l'entraîneur-chef drummondvillois, Dominic Ricard.

N'ayant pas que des lunettes roses, l'homme de hockey est tout de même conscient que son équipe n'aurait pas eu à jouer du hockey de rattrapage si elle avait connu un meilleur début de rencontre. Les Voltigeurs ont notamment connu des ratés au cours des dix premières minutes de jeu. Samuel Laberge en a profité pour briser la glace. Les visiteurs ont ajouté deux buts rapides en début de troisième afin de rendre la pente plus abrupte.

« On a de la difficulté à s'imposer en début de match et à inscrire les buts importants pour prendre les devants. À un moment donné, ça devient difficile de toujours être en retard au pointage et courir après les autres équipes. Il faudra trouver des façons de corriger ça », ajoute Ricard.

Du punch à l'attaque

Avec la blessure à long terme à Joey Ratelle, les Voltigeurs manquent affreusement de punch à l'attaque et ils ont tenté de rétablir les choses en faisant l'acquisition du joueur de 20 ans Gabriel Slight des Cataractes de Shawinigan. Se retrouvant avec un surplus de vétérans, ils ont, d'un même mouvement, obtenu les services du gardien de but Frédéric Foulem. Ce dernier viendra remplacer Nicholas Lachance. Le gardien du mois d'octobre dans la LHJMQ n'a été que très peu utilisé au cours des dernières semaines. Afin de conclure la transaction, les Drummondvillois se sont départis de deux choix de troisième ronde.

Se retrouvant avec un surplus d'ailiers gauches, les Rouges ont ensuite cédé Justin Doucet au Drakkar de Baie-Comeau en retour d'un choix de 12e ronde au prochain repêchage et d'un choix de deuxième tour en 2017. Yanick Poisson

« Nous continuerons d'être à l'affût de ce qui se passe d'ici la fin de la période des transactions. Nous surveillerons notamment les joueurs de 18 ans qui pourraient être disponibles », signifie Ricard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer