D'un aréna à l'autre

Le Palais des sports de Sherbrooke est l'un... (La Tribune, archives)

Agrandir

Le Palais des sports de Sherbrooke est l'un des cinq plus bel aréna de la LHJMQ.

La Tribune, archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Chronique / Ma dernière sortie sur la route m'a inspiré cette chronique. En fait, elle m'a plutôt convaincu d'écrire sur ce sujet. Parce que j'avoue y avoir déjà pensé avant ma visite au Centre Vidéotron lundi. On me pose parfois cette question : quels sont les plus beaux et les pires amphithéâtres de la LHJMQ? Commençons par un top 5!

1. Le Centre Vidéotron

Ok ok... S'il y avait une catégorie hors-compétition, le Centre Vidéotron s'y trouverait. Comment comparer un édifice de 18 259 sièges, entièrement neuf, ayant été construit pour accueillir une équipe professionnelle? Un mot : majestueux.

2. Harbour Station

J'ai eu un faible pour l'aréna de Saint John. Construit en 1993 et contenant 6488 sièges, le Harbour Station a d'abord accueilli une équipe de la Ligue américaine, les Flames, pour ensuite devenir le domicile des Sea Dogs. Les formations en visite à Saint John résident souvent au Delta : il suffit de traverser les corridors de l'hôtel et du centre d'achat pour aboutir dans l'enceinte.

3. Scotiabank Centre

Bon, il est peut-être moins attrayant de l'extérieur avec ses vieilles parois en béton, mais il est si gigantesque qu'il mérite certainement de se retrouver au troisième rang. L'aréna de 10 596 places érigé en 1978 abrite la formation des Mooseheads, qui attirent la deuxième plus importante foule de la ligue. L'endroit, situé près de la rive, se démarque aussi par ses quelque 55 loges. Fait intéressant, les plus grandes étoiles de la chanson y ont mis les pieds : de Céline Dion à Snoop Dog en passant par Rihanna.

4. Palais des sports

Je fais preuve de chauvinisme, mais le « nouveau » Palais des sports formule améliorée plaît énormément. Son tableau d'affichage central, ses bandes d'animation, ses loges, la galerie de presse et le vestiaire du Phoenix font l'unanimité.

5. Le Centre 200

Le choix le plus difficile. Parce que j'aime bien aussi celui de l'Océanic et des Cataractes. Ou même l'aréna de l'Armada. Mais le Centre 200 a un petit-je-ne-sais-quoi. Il est gros : 5042 sièges. Il y a même un casino d'attaché au complexe comme à Charlottetown. Bref, le nid des Screaming Eagles sert de consolation aux joueurs acquis par Cap-Breton : « Au moins, ils ont un bel aréna », répètent-ils.

Les cinq pires endroits

Par simple respect pour les différentes organisations, je ne m'étendrai pas trop sur le sujet.

1. Centre régional K.C. Irving

Le Titan n'est pas l'équipe la plus choyée. Mais puisqu'il n'y a que 12 000 habitants à Bathurst, on peut comprendre. Le Centre régional K.C. Irving est petit (3162 places assises). On gèle là-bas. De l'extérieur, il paraît bien. Mais à l'intérieur, c'est laid. Que voulez-vous? Il remporte la palme!

2. Le Centre Robert Guertin

Le Vieux Bob! Son nom dit tout. Construit en 1957, l'amphithéâtre de Gatineau est peu attrayant, autant de l'extérieur qu'à l'intérieur. Plus jeune, j'aurais même été déçu d'y disputer un tournoi pee-wee. Vivement la venue d'un nouveau complexe. Par contre, les élus devront donner leur appui au projet.

3. Centre Henri-Léonard

En s'y rendant, jamais on ne pourrait croire qu'un aréna se trouve en plein milieu de ce quartier résidentiel de Baie-Comeau. Même s'il ne compte que 2779 sièges, j'ai rarement été assis aussi loin de l'action sur une galerie de presse.

4. Centre Air Creebec

J'ai longuement hésité entre la patinoire des Huskies et celle des Foreurs pour sélectionner la quatrième et cinquième pire place. Finalement on a une égalité. Ou presque. Même si la façade du domicile des Foreurs est plus charmante, je n'aime simplement pas sa configuration intérieure, qui ressemble drôlement à celle de l'aréna Iamgold de Rouyn-Noranda.

5. L'aréna Iamgold

Heureusement que l'aréna des Huskies a été rénové en 2011, même s'il ressemble davantage à une bibliothèque vu de l'extérieur. On va se le dire, ce n'est pas si pire que ça : une visite à Bathurst et hop, les Huskies se consolent!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer