• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Baseball: Anthony Quirion choisit un collège texan 

Baseball: Anthony Quirion choisit un collège texan

Nouvelle recrue du Rocket Big Bill de Coaticook... (Collaboration spéciale, Vincent Cotnoir)

Agrandir

Nouvelle recrue du Rocket Big Bill de Coaticook en 2015, Anthony Quirion s'envolera vers le Texas l'automne prochain afin de poursuivre ses études et sa carrière de joueur de baseball avec les Bulldogs du Clarendon College, mais non sans avoir d'abord complété sa première année d'études à Trois-Rivières où il s'entraîne avec les Dragons du Collège Laflèche.

Collaboration spéciale, Vincent Cotnoir

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(DIXVILLE) Nouvelle recrue du Rocket Big Bill de Coaticook en 2015, Anthony Quirion s'envolera vers le Texas l'automne prochain afin de poursuivre ses études et sa carrière de joueur de baseball avec les Bulldogs du Clarendon College, mais non sans avoir d'abord complété sa première année d'études à Trois-Rivières où il s'entraîne avec les Dragons du Collège Laflèche.

Le Dixvillois de 18 ans évoluera alors au sein de la Division1, région5 de la NJCAA (National Junior College Athletic Association) dans l'espoir de poursuivre son ascension vers la NCAA (National Collegiate Athletic Association) dans quelques années.

Quirion a jeté son dévolu sur le collège texan après avoir été approché par 17 collèges américains. Un choix motivé, entre autres, par ses échanges avec Francis Désilets, un joueur élite des Aigles de Trois-Rivières, qui a joint les rangs du Clarendon College cette année. « J'avais aussi reçu un appel de l'entraîneur-chef des Bulldogs pour m'inviter à jouer dans une des régions les plus fortes et la bourse d'études était très intéressante. Je ne pouvais vraiment pas refuser une telle offre », déclare Anthony Quirion.

Il recevra une bourse de 6000 $ US qui lui permettra de défrayer une grande partie des 9000 $ US que coûte une année d'études à Clarendon College, incluant les frais scolaires, l'hébergement en résidence et les repas. Soulignons qu'Anthony Quirion a fait ses études primaires et une partie de ses études secondaires dans des écoles anglophones, il maîtrise donc très bien la langue anglaise, un avantage indéniable.

Selon le jeune athlète, plusieurs éléments auraient contribué à faire pencher la balance en sa faveur. « En tant que joueur de baseball, j'ai toujours été quelqu'un qui pouvait jouer à plusieurs positions, une qualité que recherche l'entraîneur-chef de Clarendon. L'école accorde aussi une grande importance aux études. À talent égal, il est certain qu'ils privilégient celui qui performe à l'école et ma première session au Collège Laflèche s'est super bien déroulée. Globalement, tant au niveau athlétique, qu'académique, j'imagine que j'étais un bon candidat pour Clarendon. »

« Il est certain que ce sont des programmes assez intenses qui ont pour but de pousser les gars à se mettre en valeur, c'est donc pour moi une belle opportunité pour m'améliorer et acquérir de l'expérience », résume Anthony Quirion.

Ce dernier entend faire partie de l'alignement du Rocket Big Bill pour la saison2016, mais pourrait devoir s'éclipser en fin de saison afin de relever son nouveau défi en sol américain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer