Parlons midget AAA et LNH

Chez les Cantonniers de Magog, y a-t-il des... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Chez les Cantonniers de Magog, y a-t-il des joueurs susceptibles de graduer dans la LHJMQ? Le vétéran cerbère Alex D'Orio a-t-il disputé son dernier match à Magog?

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Il y a une espèce de malédiction qui s'acharne sur l'équipe championne du Challenge CCM dans la Ligue midget AAA du Québec. Année après année, l'équipe qui défile dans le cercle des champions au Challenge trébuche dans les séries de championnat, que ce soit en finale ou avant même d'y accéder. Mais s'il y a une formation qui pourrait renverser la vapeur cette année, c'est bien le Collège Antoine-Girouard, l'équipe qui vient de triompher au Challenge et qui m'impressionne le plus cette saison dans le circuit Baillargé. Il y a bien Jonquière qui devance Antoine-Girouard au classement, mais les Élites n'ont pas la profondeur de la formation maskoutaine. Sans rien enlever aux Jonquiérois, les 47 points au classement des Gaulois dans la section Tacks ont plus de valeur à mes yeux que les 52 des Élites dans la section Coop. Attention aux Gaulois si leur alignement demeure intact pour la balance de la saison.

On le sait, les équipes de la LHJMQ profitent chaque année de l'actuelle période de transactions pour rappeler aussi des joueurs évoluant dans le midget AAA pour la balance de la saison. Cela se voit surtout chez les formations qui effectuent un virage jeunesse. Chez les Cantonniers de Magog, y a-t-il des joueurs susceptibles de graduer dans la LHJMQ? Le vétéran cerbère Alex D'Orio a-t-il disputé son dernier match à Magog? Le capitaine Christopher Benoît qui a vivement impressionné au Challenge prendra-t-il le chemin de Baie-Comeau? Félix Meunier et Sacha Roy qui ont déjà disputé plusieurs rencontres avec Victoriaville et Cap-Breton respectivement obtiendront-ils une promotion?

Chose certaine, l'alignement que Félix Potvin enverra dans la mêlée le 10 janvier est celui sur lequel il pourra compter pour compléter la saison. Mon petit doigt me dit les 20 mêmes joueurs revêtiront l'uniforme magogois.

Perreault encore et encore

Vous connaissez toute mon admiration pour l'ancien Cantonnier Mathieu Perreault qui se dirige vers une saison de 60 points avec les Jets de Winnipeg dans la LNH. À l'époque où il nous émerveillait avec les Cantonniers, il y avait un certain Sidney Crosby qui s'éclatait avec l'Océanic de Rimouski dans la LHJMQ. J'avais écrit que Perreault représentait le secret le mieux gardé sur la planète hockey au Québec. Je vais oser encore davantage aujourd'hui : Mathieu Perreault est le secret le mieux gardé dans la LNH. Je vous rappelle que Perreault, avec son petit gabarit, s'illustre dans l'Association de l'Ouest, là où les géants font généralement la loi et où le hockey est beaucoup plus robuste que dans l'Est. Et de grâce, évitez les comparaisons avec David Desharnais.

Les Bruins

Il y a à peine un peu plus d'un mois, mon cher patron Sébastien Lajoie me narguait sur mon silence sur les Bruins de Boston. Comme ça change vite! J'aurais l'air du gars profiteur si je profitais de la récente poussée des Oursons, qui n'ont plus rien de méchant soit dit en passant, et de l'écrasement du Canadien pour me péter les bretelles. Avec Carey Price devant le filet, je persiste à croire le CH demeure une meilleure équipe que mes Bruins, mais ce qui manque cruellement à la Sainte Flanelle, ce sont des leaders à la Patrice Bergeron et Zdeno Chara. Voilà patron! Je suis quand même poli. C'est tout à mon honneur!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer