Lac-Mégantic comblée par les anciens Canadiens

La mise au jeu protocolaire a été effectuée... (La Tribune, Ronald Martel)

Agrandir

La mise au jeu protocolaire a été effectuée par Jean Cloutier, conseiller municipal de Lac-Mégantic, et Guy Lafleur entre Steven Bédard, des Chums de Lac-Mégantic, et Gilbert Delorme, des anciens Canadiens.

La Tribune, Ronald Martel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(Lac-Mégantic) Les amateurs de hockey de Lac-Mégantic ont fait honneur à leur réputation de ville de hockey, faisant salle comble avec plus de 1200 spectateurs, qui ont eu droit à un très bon duel, samedi après-midi, au Centre sportif Mégantic (CSM), entre les anciens Canadiens qui affrontaient l'équipe locale des Chums. En effet, les parties hors concours, souvent qualifiées d'amicales, n'ayant aucune signification, tournent souvent à la bouffonnerie.

Mais les anciens Canadiens avaient vraisemblablement l'intention de démontrer que leur talent ne les avait pas quittés en prenant leur retraite, car ils ont remporté le match par le pointage de 8 à 4. Pourtant, avant la rencontre, certains joueurs des Canadiens avaient calomnié l'âge des Chums, déclarant qu'ils auraient sans doute des difficultés à vaincre une équipe dont l'âge moyen paraissait de 25 ans! Pourtant, certains joueurs des Chums arboraient de la barbe...

Jesse Bélanger et Normand Dupont se sont signalés, pour les vainqueurs, avec trois buts chacun, Stéphane Richer et Enrico Ciccone complétant le score. Gilbert Delorme a mérité la première étoile pour son charisme et sa générosité avec les jeunes du hockey mineur, pendant le mini-match disputé par le club Turmel Atome B durant les deux entractes. Steven Bédard s'est signalé, entre autres, pour les Chums, avec un but et une aide sur le but d'Alex Latulippe.

La rencontre s'est amorcée à vive allure, après l'interprétation de l'hymne national canadien, par la Méganticoise Julie Lacroix, arborant un chandail de Carey Price, et la mise au jeu protocolaire effectuée par Guy Lafleur, entraineur des anciens Canadiens, et Jean Cloutier, représentant de la Ville de Lac-Mégantic à titre de conseiller municipal aux loisirs. Les gardiens de but Richard Sévigny et Xavier Couture ont effectué des arrêts qui tenaient du prodige, tant et si bien que le compte n'affichait que 1 à 0 en faveur des Canadiens, à la fin de la première période.

Les anciens Canadiens ont prouvé qu'ils avaient encore de bonnes jambes. Leurs prouesses ont été saluées par des applaudissements nourris des spectateurs très satisfaits du spectacle. L'arrêt du match est survenu au début de la deuxième période quand Richard Sévigny a effectué un premier larcin, lors d'une attaque des adversaires, et a gobé le deuxième lancer par une extraordinaire pirouette arrière.

L'atmosphère a tourné au solennel, quand l'annonceur maison a demandé à la foule de respecter une minute de silence en hommage à l'ancienne étoile des Canadiens, Dickie Moore, décédé plus tôt dans la journée.

Le promoteur de l'événement, Danny Lachance, s'est dit très heureux d'avoir dépassé l'objectif de 1000 billets vendus, au bénéfice du Hockey mineur de Lac-Mégantic. Le CSM compte 800 places assises et plus de 400 spectateurs ont dû rester debout pour voir évoluer leurs idoles du passé, avec Guy Lafleur comme entraineur-chef.

Comme il en a l'habitude, le démon blond... (La Tribune, Ronald Martel) - image 2.0

Agrandir

Comme il en a l'habitude, le démon blond s'est montré généreux en signant tous les autographes qu'on lui demandait.

La Tribune, Ronald Martel

Guy Lafleur égal à lui-même

Les fans de Guy Lafleur de la région de Mégantic ont eu droit à la générosité de leur idole, qui agissait comme entraineur des anciens Canadiens, samedi, au Centre sportif Mégantic. Il a accepté de signer tous les autographes qui lui ont été demandés et s'est prêté de bonne grâce aux photos avec les Méganticois de tous les âges.

Pour ce qui est du match comme tel, il s'est confié avec sa franchise légendaire.

« Il n'y a pas de véritable stratégie pour notre équipe. Il s'agit de s'amuser et de donner un bon spectacle pour les jeunes et les fans! Les joueurs n'ont rien à prouver. Nous voulons aider l'organisation du hockey mineur de Lac-Mégantic. Comme c'est la première fois depuis les événements du 6 juillet 2013, ça donne un coup en voyant que le centre-ville n'est plus là! », a commenté le démon blond.

Au sujet de la saison du grand club, il ne s'est pas fait prier non plus pour s'exprimer.

« Après leur excellent début de saison, il leur manque des joueurs clés, Price, Gallagher. Ce dernier déplace beaucoup d'air, il dérange par rapport aux autres qui ne font pas comme lui, même s'ils mesurent six pieds et six pouces! Les leaders supposés sur la glace, on ne les voit pas, les Pacioretty et Plekanec, qui devraient démontrer du caractère. C'est difficile de se lever, dans le vestiaire, quand tu n'imposes pas le respect sur la patinoire. Le hockey, c'est un jeu d'équipe. Tu ne peux pas te permettre d'avoir cinq ou six gars qui jouent et cinq ou six gars qui ne jouent pas. Les Canadiens ne jouent pas en équipe », d'accuser Guy Lafleur.

« Le rôle du capitaine, c'est de fouetter les joueurs. Tu peux le faire quand tu montres l'exemple, ce qui n'est pas le cas de Pacioretty, qui ne joue pas en fonction de ce que l'équipe représente. Les capitaines, dans mon temps, allaient à la guerre, ils payaient le prix. Gallagher aurait dû être nommé capitaine. Il passe du temps à foncer dans les bandes, ce qui peut raccourcir sa carrière. Le capitaine doit avoir du caractère. L'équipe amorce un voyage de huit matchs à l'étranger, contre de grosses équipes, c'est là qu'on va pouvoir juger du caractère de cette équipe-là. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer