Le soccer à l'honneur en 2015

Le scandale à la FIFA, le parcours de... (Agence France-Presse)

Agrandir

Le scandale à la FIFA, le parcours de l'Impact en CONCACAF, la venue de Didier Drogba et la Coupe du monde féminine de soccer tenue au Canada ont tous contribué à propulser le ballon rond  à l'avant-scène du sport au Québec et au pays en 2015.

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Si l'on répète depuis des années que le soccer fait tranquillement sa place dans la culture sportive au Canada et au Québec, nous en avons eu la preuve en 2015.

L'Impact de Montréal a captivé le public québécois avec son parcours remarquable en Ligue des champions de la CONCACAF, avant de faire les manchettes à travers le monde en faisant l'acquisition de la légende ivoirienne Didier Drogba au cours de l'été.

Le Canada a aussi vibré au rythme du soccer pendant un mois avec la présentation de la Coupe du monde féminine. Malgré une fin de parcours peut-être un peu abrupte pour la formation canadienne, les amateurs ont eu droit à un tournoi mémorable, incluant une finale inoubliable grâce à l'Américaine Carli Lloyd.

Sur la scène internationale, la table a été mise pour l'Euro 2016 sous un fond de corruption au sein de la FIFA.

L'Impact marque l'histoire

L'Impact a rapidement laissé sa marque sur l'année sportive 2015 en devenant la deuxième équipe de la MLS à atteindre la finale de la Ligue des champions de la CONCACAF sous la formule actuelle.

Le Stade olympique a vibré quand Cameron Porter a inscrit un but in extremis pour permettre à l'Impact de vaincre Pachuca en quarts de finale. L'imaginaire des partisans a été marqué par ce but de la verte recrue, qui allait voir sa saison prendre fin prématurément en raison d'une blessure.

L'Impact a dû ensuite survivre à un environnement hostile au Costa Rica pour venir à bout d'Alajuelense lors des demi-finales.

Sans son gardien Evan Bush, suspendu pour un geste bête lors du match aller en finale contre Club América, l'Impact a finalement baissé pavillon 5-3 au total des buts en grande finale à la suite d'une défaite de 4-2 lors du match retour devant 61 004 spectateurs au Stade olympique.

Mais ce n'était que le début pour l'Impact en 2015...

Une légende internationale à Montréal

Le président de l'Impact Joey Saputo l'a confirmé vers la mi-juillet, l'Impact était en discussion pour faire l'acquisition de Didier Drogba, un des meilleurs attaquants de sa génération et une légende de l'équipe anglaise Chelsea et de la formation nationale de la Côte d'Ivoire.

Alors que les foules étaient de plus en plus petites au stade Saputo, le grand patron de l'Impact a pris les grands moyens pour remplir son stade, en embauchant finalement Drogba le 27 juillet, un geste impensable il y a quelques années quand l'équipe évoluait en deuxième division nord-américaine.

Drogba a enfilé l'uniforme bleu-blanc-noir pour une première fois le 22 août et il a brisé la glace à son premier départ le 5 septembre avec un tour du chapeau. L'entraîneur-chef Frank Klopas n'a pu bénéficier de l'arrivée de Drogba, lui qui a été congédié le 29 août et remplacé par Mauro Biello.

Transporté par Biello et Drogba, qui a marqué 11 buts en 11 rencontres en saison régulière, l'Impact a compilé un dossier de 7-2-2 dans le dernier droit et s'est qualifié pour les éliminatoires pour la deuxième fois de son histoire en MLS.

Il a finalement baissé pavillon lors des demi-finales de l'Est face au Crew de Columbus. Mais l'avenir est prometteur avec Drogba encore sous contrat pour la prochaine saison et d'autres éléments importants comme Laurent Ciman et Ignacio Piatti.

Place aux femmes

Le pays du sport sur glace a accueilli un événement majeur sur gazon avec la présentation de la Coupe du monde féminine de soccer.

Appuyée par des milliers de partisans, l'équipe canadienne a connu un parcours intéressant en terminant en tête de son groupe avant de s'incliner finalement lors des quarts de finale face à l'Angleterre.

Montréal a été le théâtre d'un des grands duels du tournoi, quand l'Allemagne a défait la France en tirs de barrage lors des quarts de finale.

Les États-Unis ont finalement été couronnés à la fin du tournoi. Les Américaines ont dû venir à bout des Allemandes, équipe classée numéro 1 au monde, en demi-finales, avant d'humilier les Japonaises 5-2 en grande finale à Vancouver.

Carli Lloyd est entrée dans la légende avec trois buts lors des 16 premières minutes de la finale, dont le troisième à l'aide d'une longue frappe à partir du centre du terrain.

Un total de 1 353 506 spectateurs ont assisté aux rencontres et le tournoi a été qualifié de succès par les organisateurs. Ces derniers ont même ouvert la porte à une éventuelle présentation de la Coupe du monde masculine au Canada.

Nuage noir sur la FIFA

Sur la scène internationale, le FC Barcelone a repris la couronne de la Ligue des champions de l'UEFA en battant la Juventus 3-1. Sans grande surprise, Lionel Messi, du FC Barcelone, et Cristiano Ronaldo, du Real Madrid, ont terminé en tête des buteurs avec 10 réussites chacun. La jeune sensation brésilienne du FC Barcelone Neymar s'est toutefois joint à ce duo élite avec 10 buts.

La table a aussi été mise pour l'Euro 2016, présenté en France l'été prochain. Les Pays-Bas seront les absents les plus importants, tandis que l'Islande et l'Albanie en seront à une première compétition internationale majeure.

Le soccer se retrouve toutefois à l'arrière-plan en Europe puisque plusieurs arrestations ont eu lieu au cours de l'année pour des scandales de corruption. Michel Platini, président de l'UEFA, et Sepp Blatter, président de la FIFA, ont aussi été éclaboussés et Blatter a démissionné de son poste après avoir été réélu pour un cinquième mandat à la tête de la FIFA.

On connaîtra l'identité de la personne responsable de redorer l'image du soccer en février 2016, lors d'une réunion extraordinaire du congrès de la FIFA.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer